Coronavirus et prévention des incendies : ne laissez rien au hasard

Quelle est la probabilité qu’une autre personne vous transmette le virus pendant votre travail, pendant une catastrophe, pendant un exercice d’évacuation, pendant le contrôle périodique des moyens de lutte contre l’incendie, voire pendant l’intervention du service interne de lutte contre l’incendie ?

Coronavirus, interdit sur le lieu de travail

Presque tout le monde se pose la même question : comment vaincre le coronavirus ? Le coronavirus se répand très vite, plus vite que le train le plus rapide que nous connaissons.
Lutter contre sa propagation est fondamental, mais ce n’est pas une sinécure dans la vie quotidienne de chacun, et en particulier dans celle d’un secouriste d’entreprise.
Que vous soyez secouriste industriel ou membre du service interne de lutte contre l’incendie (SILI), les contacts humains doivent être évités à tout moment. C’est aujourd’hui l’évidence même. Et pourtant, de très nombreuses situations exigent de continuer à travailler ensemble.
Risque de présence du coronavirus dans votre entreprise
Le mot « risque » est très souvent utilisé dans divers contextes. Qui sont les patients à risque, quelles sont les catégories professionnelles les plus à risque, qui court le risque ou le danger d’être exposé... En fin de compte : qui risque de contracter le virus ? En l’occurrence : tout le monde, vous et moi y compris.
Si vous êtes entré en contact avec une personne porteuse du coronavirus, les effets ne sont pas perceptibles directement. Et c’est bien là le problème : vous continuez à travailler et après un temps d’incubation de 14 jours ou plus, vous tombez malade et votre état s’aggrave. Il est alors recommandé de se soumettre au test de dépistage du virus.
Trois principes de prévention de base pour tout secouriste :
1. Le premier des trois principes de base en matière de prévention est de garder ses distances, c.-à-d. éviter tout contact direct avec vos semblables.
2. Deuxième mesure de prévention : limitez le plus possible la durée de vos contacts directs/indirects.
3. Troisième mesure : veillez à vous protéger. Il convient d’éviter tout contact direct. Portez par conséquent des EPI complémentaires, tels que des gants, des masques et éventuellement une charlotte. Si possible, jetez-les après usage dans un sac en plastique fermé.
Prévention des incendies et coronavirus
Quelle est la probabilité qu’une autre personne vous transmette le virus pendant votre travail, pendant une catastrophe, pendant un exercice d’évacuation, pendant le contrôle périodique des moyens de lutte contre l’incendie, voire même pendant l’intervention du service interne de lutte contre l’incendie.
Cette probabilité est très faible si l’on applique les trois principes de prévention de base précités de manière cohérente et adéquate.
En revanche, dans le cas contraire, elle est très grande.
Tâches permanentes de chaque employeur, des secouristes ou du service interne de lutte contre l’incendie
  • La prévention des incendies :
  • détecter l’incendie le plus rapidement possible ;
  • dès le début de l’incendie, tenter d’alerter tout le monde le plus rapidement possible ;
  • évacuer les personnes présentes à temps vers le lieu de rassemblement, mais en conservant toujours 1,5 mètre de distance entre elles !
  • signaler l’incendie aux services de secours ou au 112 ;
  • dès le début de l’incendie, extinction par le personnel ou tentative d’extinction en toute sécurité par les membres du SILI ;
- Les exercices d’évacuation et l’entraînement du service interne de lutte contre l’incendie doivent continuer d’être entretenus périodiquement. Il importe de respecter soigneusement les distances prescrites et de ne pas s’approcher trop près de ses collègues !


 
Plan d’urgence interne

Personne ne s’attendait à ce qu’un virus affecte autant nos vies. Ce virus est une situation de crise, non seulement pour les autorités belges et étrangères, mais aussi pour de très nombreuses entreprises.
Tout à coup, il faut définir des critères concernant ce qui doit ou ne doit pas continuer de fonctionner, qui peut ou ne peut pas venir travailler dans quelles circonstances. Mais aussi : de quels moyens avons-nous besoin (p. ex. masques, gants, gel désinfectant, charlottes, dispositifs de désinfection...) ? Ajoutez-les dans le plan d’urgence interne et exercez-vous.
Des EPI supplémentaires pour les membres du SILI et autres secouristes
Veillez à ce que les membres du service interne de lutte contre l’incendie disposent des EPI adéquats. Si vous n’en disposez pas, prévoyez-en pour vos propres secouristes d’entreprise, peu importe qu’il s’agisse de l’équipe des premiers soins ou des membres du service interne de lutte contre l’incendie. Ils vous en seront reconnaissants.
 
 
Plus d'informations sur  senTRAL:

Publié 25-03-2020

  590