COVID-19 et emballages en plastique

L’introduction des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus s’est accompagnée d’une recrudescence des emballages à usage unique. Or, les alternatives réutilisables sont tout aussi hygiéniques et sûres, comme le rappellent plus de cent experts.

La pandémie de coronavirus a mis des bâtons dans les roues de l’écologie et de la réduction des déchets plastiques. En effet, les supermarchés et magasins d’alimentation avancent l’excuse de l’hygiène et de la protection des clients et des membres du personnel pour utiliser à nouveau plus de plastique.

Pourtant, des experts en santé publique du monde entier s’accordent à dire que les matériaux réutilisables sont tout aussi sûrs, même pendant la pandémie. Environ 120 scientifiques, universitaires et médecins issus de 18 pays se sont joints à Greenpeace USA et à l’organisation environnementale Upstream pour signer une déclaration à l’attention des consommateurs. Ils entendent les rassurer quant à l’utilisation d’articles réutilisables, comme les gobelets et autres verres. Ils rappellent que les mesures d’hygiène standard sont amplement suffisantes. L’efficacité des désinfectants à usage ménager est démontrée pour le nettoyage des surfaces solides, des ustensiles, et autres récipients réutilisables.

(photo: Unsplash - Engin Akyurt)

Les médecins qui signent ce texte admettent que le plastique est devenu indispensable dans le secteur médical. Ils soulignent toutefois qu’il ne faut pas confondre le matériel destiné à protéger le personnel soignant et les emballages plastiques pour les aliments et autres marchandises. D’après les experts, l’industrie du plastique profite de la crise sanitaire pour faire marche arrière dans le domaine des emballages à usage unique. Le plastique n’a pourtant aucune propriété intrinsèquement hygiénique : les bactéries responsables des maladies s’y développent comme sur toute autre matière. Une étude publiée dans le New England Medical Journal a d’ailleurs démontré que le coronavirus survit deux ou trois jours sur des surfaces synthétiques, et à peine 24 heures sur du carton.
Quel que soit leur conditionnement en magasin, les fruits, légumes et autres aliments doivent toujours être soigneusement nettoyés avant d’être consommés.

Auteur: Joris De Vroey

Publié 02-07-2020

  525