HSE Trendcatcher 2020 #2 Les professionnels HSE utilisent plus d’outils numériques

La numérisation des formations en HSE est une tendance marquante. L’e-learning, les webinaires et les vidéos de formation en ligne gagnent en popularité auprès des professionnels HSE. La numérisation continue de gagner du terrain dans d’autres domaines également. De plus en plus de professionnels découvrent les possibilités d’application et les avantages offerts par les logiciels de conformité et de gestion HSE.

Les professionnels du secteur doivent se former en permanence pour maintenir à niveau leurs connaissances sur la réglementation récente. Dans ce cadre, les méthodes de formation traditionnelles restent populaires : 72 % des entreprises proposent des formations classiques et 46 % organisent de brèves réunions thématiques (toolbox) pour favoriser la transmission des connaissances.
Les outils de formation numériques gagnent en popularité
Les résultats du HSE Trendcatcher révèlent toutefois que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers des outils de formation numériques. L’e-learning arrive en première place, avec 38 % des répondants déclarant utiliser régulièrement cet outil. Les webinaires (20 %) et les vidéos de formation en ligne (16 %) sont aussi de plus en plus prisés. Le recours à la réalité augmentée (RA) et à la réalité virtuelle (RV) reste balbutiant : seuls 6 % des personnes interrogées ont déjà utilisé ces outils. Les podcasts (3 %) et la gamification (2 %) ne connaissent pas encore un grand succès.
Le HSE Trendcatcher a également évalué à quelle fréquence les entreprises ont recours aux outils de formation numériques pour appuyer l’importance de la sensibilisation HSE.
L’enquête montre que - indépendamment des résultats précités - les entreprises utilisent ces outils fréquemment :

  • l’e-learning : 10 % chaque semaine, 25 % chaque mois et 21 % chaque trimestre
  • les webinaires : 5 % chaque semaine, 21 % chaque mois et 36 % chaque trimestre
  • les vidéos de formation en ligne : 6 % chaque semaine, 16 % chaque mois et 38 % chaque trimestre
  • les formations basées sur la RA : 12 % chaque semaine, 11 % chaque mois et 29 % chaque trimestre




La numérisation croissante touche également d’autres missions HSE
La technologie fait également son chemin dans d’autres domaines du secteur HSE. Les professionnels HSE sont de plus en plus nombreux à se familiariser avec les possibilités des logiciels de conformité et de gestion HSE. On notera que le logiciel Verifield de Wolters Kluwer Belgium occupe la deuxième place en termes de notoriété avec 55 %.
Les missions du professionnel HSE devenant toujours plus variées et complexes, l’aide apportée par des logiciels conviviaux et polyvalents est plus que bienvenue. Là où autrefois, la plupart des répondants se consacraient entièrement à des missions HSE, 30 % d’entre eux doivent aujourd’hui se contenter d’y dédier à peine un quart de leur temps.
Une tendance qui se confirme à l’échelle internationale. Ainsi, l’application RiskReporter, qui permet de signaler facilement des situations dangereuses, a déjà été téléchargée plus de 50 000 fois en dehors de nos frontières.
Le HSE Trendcatcher confirme  la preception 
que l'utilisation de logiciels HSE améliore principalement les processus suivants : la gestion de la sécurité (76 %), la gestion des accidents (75 %), le management environnemental (70 %), le reporting HSE (69 %) et les audits HSE (67 %).


Après ces 5 principaux domaines, les répondants citent notamment la conformité HSE, l’e-learning, la gestion de la qualité et la gestion de la sécurité.


Quel logiciel choisir ?
Pour leur choix d’un fournisseur de logiciel HSE, les entreprises se basent sur les critères suivants :

  • celui-ci doit bien comprendre les différents usages qui existent en Belgique en matière de culture et de sécurité (ce point est « important » à « très important » pour 74 % des répondants) ;
  • il doit fournir des veilles réglementaires et des check-lists adaptés (71 %) ;
  • il doit offrir au client la possibilité de charger son propre contenu (70 %) ;
  • il doit avoir une bonne connaissance en interne des thèmes spécifiques au domaine HSE (65 %) ;
  • son helpdesk doit être établi en Belgique (62 %).

Dans le prochain article sur les résultats de l’enquête HSE Trendcatcher, nous nous pencherons sur la thématique du RGPD : les professionnels HSE maîtrisent-ils ce sujet complexe ?

Le HSE Trendcatcher est une enquête de Wolters Kluwer sur l’évolution de la sécurité, du bien-être et de la politique environnementale sur le lieu de travail. Pour cette édition, l’enquête a été menée en novembre 2019 par le bureau indépendant Verdantix. Plus de 400 répondants y ont participé.

Plus d'informations sur senTRAL :

#1 : L’avenir des systèmes de management ISO
#2 : les professionnels HSEQ et HSE ont plusieurs casquettes
#3 : Plus d’argent pour les formations que pour les EPI
#4 : gestion du stress, plan de prévention des risques psychosociaux
#5: Utilisation croissante des logiciels au travail
Voir aussi :
HSE Trendcatcher 2020 #1 : de plus en plus de jeunes se tournent vers le secteur HSE


Auteur: Geert Van Cauwenberge

Publié 30-07-2020

  65