Environnement

La ville de Courtrai souhaite louer son éclairage

Louer l’éclairage au lieu de l’acheter ? La ville de Courtrai souhaite tenter l’expérience afin d’épargner de l’argent, de l’énergie et des matériaux. La ville a présenté, en collaboration avec «Bond Beter Leefmilieu» un dossier à l’OVAM (Openbare Vlaamse Afvalstoffenmaatschappij) afin de débuter un projet pilote.
 
Le responsable de achats et de l’innovation de la ville de Courtrai explique: «De plus en plus en tant que ville ou commune nous devons endosser le rôle de régisseur. Le temps où nous faisions tout nous-mêmes est révolu. Tout comme le temps des grands investissements: dont la marge de manœuvre diminue de jour en jour. Nous disposons encore de ressources pour les grands projets sociaux, mais de moins en moins pour remplacer ce qui existe déjà. Nous devons donc nous mettre à la recherche d’alternatives durables pour maintenir notre infrastructure en bon état.»
 
L'idée d'une économie circulaire fait son chemin dans les esprits. Des exemples concrets n’existent toutefois pas en Flandre. Aussi bien la demande que l’offre doivent être évaluées. C’est ce que souhaite faire Bond Beter Leefmilieu.
 
Le projet «De Circulaire Aankopers» prend en charge deux achats très concrets des administrations locales. BBL souhaite travailler avec ces deux groupes de produits: mobilier de bureau (meubles, éclairage, revêtement de sol) et vélos électriques.

Publié 04-11-2015

  168