Environnement

Nouvelle cartographie du bruit dans les grandes agglomérations wallonnes

Les agglomérations wallonnes de population supérieure à 100.000 habitants dans lesquelles certains seuils de bruit sont dépassés doivent faire l’objet d’une cartographie acoustique, permettant la lutte contre le bruit au moyen de mesures planifiées. Le gouvernement fixe aujourd’hui deux valeurs limites de bruit et annonce que les cartes de bruit stratégiques des agglomérations ont été élaborées.
Les valeurs limites sont des seuils dont le dépassement amène à envisager ou à faire appliquer des mesures de réduction du bruit. Elles peuvent varier en fonction du type de bruit (tel le bruit du trafic routier, ferroviaire, aérien ou industriel), de l’environnement et de la sensibilité au bruit des populations.
Le gouvernement fixe aujourd’hui la valeur limite de bruit jour-soir-nuit (soit l’indicateur de bruit associé globalement à la gêne, ou Lden) à 70 dB(A), et la valeur limite de bruit période nocturne (ou Lnight) à 60 dB(A), où (A) correspond à un facteur de pondération. Ces limites sont applicables à chaque type de source de bruit (routier, ferroviaire et industriel, à l’exclusion du bruit aérien).
Parallèlement, le gouvernement annonce l’élaboration de la cartographie du bruit des agglomérations de plus de 100.000 habitants de la Région wallonne. Il s’agit de 225 cartes au format papier (uniquement), à l’échelle 1:10.000, qui peuvent être consultées auprès de la Direction de la Prévention des Pollutions (Direction générale opérationnelle Agriculture, Ressources naturelles et Environnement), avenue Prince de Liège 15, à 5100 Jambes.
Pour rappel, la directive européenne 2002/49/CE relative à la gestion du bruit dans l’environnement oblige les Etats européens à établir une cartographie du bruit, tout d’abord au niveau des grandes agglomérations, en envisageant les infrastructures routières, ferroviaires et les aéroports. Des plans d’action doivent ensuite être adoptés sur cette base pour prévenir et réduire, si possible, les nuisances sonores ainsi cartographiées. Les premières cartes stratégiques étaient attendues pour le 30 juin 2012 pour les agglomérations de 100.000 habitants et plus. Elles doivent être actualisées tous les cinq ans.
Ces mesures entrent en vigueur le 14 janvier 2016, soit 10 jours après leur publication au Moniteur belge.

Arrêté du 17 décembre 2015 du Gouvernement wallon adoptant les valeurs limites de bruit dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, M.B., 4 janvier 2016

Arrêté du 17 décembre 2015 du Gouvernement wallon adoptant les cartes de bruit stratégiques des agglomérations de plus de 100 000 habitants, M.B., 4 janvier 2016

Arrêté du 13 mai 2004 du Gouvernement wallon relatif à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement, M.B., 12 juillet 2004

Publié 15-01-2016

  121