Environnement

Précisions sur les conditions de remise des certificats Qualiwall

Les ministres wallons de l’Energie et de l’Emploi, Paul Furlan et Eliane Tillieux, apportent quelques précisions sur les exigences de formation et d’examen précédant la remise des certificats « Qualiwall », ainsi que sur l’agrément des centres de formation et d’examen.
Ainsi, pour certaines catégories professionnelles, le demandeur d’un certificat Qualiwatt doit satisfaire à plusieurs conditions particulières en matière de formation de base ou de formation professionnelle pour le métier de base, qui sont aujourd’hui précisées. Les conditions d’accès qui s’appliquent ici sont celles liées à une des activités professionnelles suivantes :
Par ailleurs, parmi les conditions à remplir par le professionnel souhaitant obtenir un certificat Qualiwall proprement dit, on trouve l’obligation de pouvoir « démontrer une expérience professionnelle de minimum trois ans pertinente au regard de l’activité professionnelle pour laquelle le certificat est demandé ». Les ministres wallons de l’Energie et de l’Emploi précisent aujourd’hui que cette expérience professionnelle pertinente concerne les activités suivantes :
  • pour les installations photovoltaïques incluant les intégrations en toiture et sur la toiture :
    • une activité électrotechnique ;
    • une activité de la toiture et de l'étanchéité ;
  • pour les installations solaires thermiques pour l'eau chaude sanitaire incluant les intégrations en toiture et sur la toiture :
    • une activité d'installation de chauffage central, de climatisation, de gaz et de sanitaire ;
    • une activité de la toiture et de l'étanchéité ;
  • pour les installations solaires thermiques combinées pour le chauffage et pour l'eau chaude sanitaire incluant les intégrations en toiture et sur la toiture, ainsi que pour les installations de biomasse centralisées permettant le chauffage avec ou sans eau chaude sanitaire, une activité d'installation de chauffage central, de climatisation, de gaz et de sanitaire ;
  • pour les installations de pompe à chaleur permettant le chauffage avec ou sans eau chaude sanitaire à l'exception des systèmes géothermiques de faible profondeur :
    • une activité d'installation de chauffage central, de climatisation, de gaz et de sanitaire ;
    • une activité électrotechnique ;
    • une activité d’installateur frigoriste ;
  • pour les installations de systèmes géothermiques de faible profondeur, une activité de foreur ou de géologue.
Enfin, une condition est ajoutée dans le cadre de l’agrément d’un centre de formation pour la certification des installateurs ou des professionnels : le centre ne peut pas modifier les supports pédagogiques de formation, ni utiliser les questionnaires d’examen lors de la formation. En ce qui concerne les centres d’examen, ce sont cinq conditions qui sont ajoutées :
  • fournir à l’administration les noms des membres du jury présents lors de chaque session d’examen ;
  • minimum dix jours avant l’examen, communiquer les dates d’examen à l’administration qui lui transmet le questionnaire d’examen ;
  • prendre toutes les mesures nécessaires afin d’éviter que les installateurs copient ou emmènent les questions d’examen ;
  • communiquer les résultats de l’examen à l’administration et à l’organisme de contrôle dans les quinze jours à dater de la clôture des délibérations ;
  • n’accepter que des candidats ayant suivi au minimum 60 % des modules de formation obligatoires dans un centre de formation agréé, ou ayant déjà suivi une formation équivalente.
Ces précisions entrent en vigueur le 11 juillet 2015, soit 10 jours après leur publication au Moniteur belge.

Arrêté ministériel du 6 mai 2015 portant diverses mesures d'exécution de l'arrêté du Gouvernement wallon du 27 juin 2013 mettant en place un système de certification des installateurs de systèmes de production d'énergie à partir de sources renouvelables et des professionnels des travaux liés à l'efficacité énergétique, M.B., 1er juillet 2015

Arrêté du 27 juin 2013 du Gouvernement wallon mettant en place un système de certification des installateurs de systèmes de production d'énergie à partir de sources renouvelables et des professionnels des travaux liés à l'efficacité énergétique, M.B., 12 juillet 2013

Publié 03-07-2015

  173