Environnement

Renouvellement de l'accord Belintra concernant la collaboration lors d'accidents de transport de produits dangereux

Le gouvernement fédéral et Essenscia (Fédération de l’industrie chimique) renouvellent leur engagement pour collaborer intensivement lors d’accidents durant le transport de substances chimiques. Cet accord Belintra a été renouvelé fin juin.

L’accord Belintra (abréviation de Belgian Incidents with Transports of hazardous substances) repose sur deux centres de coordination nationaux : BASF Antwerpen pour la partie néerlandophone et Solvay pour la partie francophone.
 
Avec la création de Belintra en 1998, l’industrie chimique a pris sa responsabilité sociétale lors des accidents de transports de produits dangereux. Lors de tels incidents, les services publics tels que les pompiers ou la protection civile peuvent jours et nuits, sept jours sur sept, compter sur l’appui d’experts du secteur chimique, également lorsque ceux-ci ne sont pas concernés par l’accident.
 
Via les deux centres de coordination, Belintra a mis sur pied un réseau de spécialistes d’une quarantaine d’entreprise qui fournissent leur expertise lors de milliers de questions relatives aux produits dangereux. Selon la gravité de l’accident il peut s’agir d’une assistance téléphonique, de l’envoi d’un expert sur place ou du déploiement effectif du service d’intervention Belintra avec du matériel spécialisé. Cela représente en moyenne une intervention par semaine et demie, la plupart d’un niveau de dangerosité faible.
 

Communiqué de presse Essenscia, 29 juin 2015

Publié 17-07-2015

  102