28 avril : journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail

Chaque jour dans le monde, pas moins de 7 500 personnes meurent en raison d’un environnement de travail inadapté au niveau de la sécurité et de l’hygiène, tandis que 6 500 décès sont dus à une maladie liée au travail.

La prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles est une préoccupation quotidienne pour les dirigeants d’entreprise, les conseillers en prévention et leurs collègues. Un environnement sain contribue en outre à améliorer le bien-être sur le lieu de travail. Une sécurité défaillante a quant à elle un impact négatif considérable sur les travailleurs et les membres de leur famille, tant sur plan économique que sur le plan physique et psychologique.
En 2003, l’Organisation internationale du Travail (OIL) a institué le 28 avril comme la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail en vue d’attirer l’attention sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, mais également sur les aspects de la sécurité, de l’hygiène (plus que jamais d’actualité), de l’ergonomie et de la médecine du travail.
 
Dans le cadre de cette journée, plusieurs sociétés et organisations en Belgique mettent en place des actions de sensibilisation pour les membres de leur personnel, leurs fournisseurs et leurs clients, par exemple en organisant des inspections supplémentaires des lieux de travail, des actions ludiques pour promouvoir une alimentation saine au travail ou des enquêtes (dont les résultats servent de base pour lancer des initiatives).

Au cours de cette journée il est également rendu hommage aux victimes des accidents et des maladies du travail. « Prendre le contrôle – éliminer les substances dangereuses du lieu de travail » est le thème de la campagne de la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) en 2020.

Auteur: Geert Van cauwenberge

Publié 27-04-2020

  106