Sécurité

Attention aux feux d'artifice ! Mesures de prévention pour un nouvel an en toute sécurité

Tout au long de l’année, les conseillers en prévention veillent à sensibiliser les gens à la sécurité. Mais restons-nous attentifs à ce même état d’esprit axé sur la sécurité en dehors des heures de travail ? Privilégions-nous également cette attitude propice à la sécurité en dehors du travail, par exemple lorsqu’on tire un feu d’artifice lors du passage à l’an neuf ou à l’occasion d’autres festivités ? Cet article donne un aperçu des mesures de prévention applicables si vous allumez un feu d’artifice, de sorte que vous puissiez reprendre le travail en toute sécurité après les fêtes de noël.

Sensibilisation concernant l’utilisation de feux d’artifice

Tout au long de l’année, les conseillers en prévention veillent à sensibiliser les gens à la sécurité. De plus en plus souvent, l’accent est mis sur la prise de conscience de la sécurité et sur l’adoption d’un comportement qui y est propice. Au travail, c’est en pleine connaissance de cause que l’on porte des EPI adaptés et que chacun respecte strictement les règles de sécurité.

On attend de chaque collaborateur que lorsqu’il entame un nouveau travail, il adopte une approche adaptée et axée sur la sécurité ainsi qu’une attitude appropriée en la matière. Mieux encore, le travail doit être exécuté selon des procédures et des prescriptions de sécurité strictement définies.

Mais sommes-nous bien conscients des dangers potentiels que recèlent les feux d’artifice ?
Pourtant, les artifices requièrent la plus grande prudence...

Traditionnellement, on tire un feu d’artifice à la Saint-Sylvestre. Détonations qui claquent, effets pyrotechniques colorés, le spectacle sonore et visuel est omniprésent. Si, pour beaucoup de gens, c’est un superbe moment à savourer, d’autres, en revanche, s’en effraient... non sans motif.

Si vous ne lisez pas le mode d’emploi avant de tirer les fusées...
Si vous ne redoublez pas de prudence...
Si vous n’appliquez pas les consignes de sécurité...

Chaque année, on dénombre des accidents lors desquels les doigts, les mains, les yeux et la tête sont les premiers organes touchés. Mais on sait moins que les feux d’artifice peuvent aussi endommager temporairement – voire définitivement – l’ouïe. La plupart des victimes disent toutes la même chose : « Nous ne toucherons plus jamais un feu d’artifice de notre vie. Pour nous, ils n’ont plus lieu d’être ! »

Conseillers en prévention, sensibilisez donc vos collaborateurs aux dangers des feux d’artifice !

L’histoire des feux d’artifice

Les feux d’artifice sont originaires de Chine où ils ont été développés il y a plus de 2 000 ans. Ils ont vraisemblablement été découverts fortuitement, par quelqu’un qui avait renversé par inadvertance du salpêtre en train de chauffer. Les Chinois les utilisaient au passage de l’an neuf pour effaroucher les esprits irascibles en produisant beaucoup de bruit, de manière à ne plus en être victimes durant la nouvelle année.


Feux d’artifice – Qu’est-ce qui peut mal tourner ?

Bien qu’il puisse toujours y avoir un problème lorsqu’on tire un feu d’artifice, le risque de blessure résultante peut être sensiblement réduit (le danger peut même être totalement éliminé) si vous appliquez correctement le mode d’emploi et les instructions de sécurité.

Feu d’artifice qui bascule : il n’est pas rare que l’artifice ne soit pas bien fixé et bascule au moment de son décollage. Dans les cas les plus graves, les salves sont même tirées vers les spectateurs.

Coups tirés au niveau du sol : il arrive de temps à autre que l’artifice ne décolle pas. Cela peut être dû à une erreur de montage ou à un manque de puissance d’élévation. Le problème peut également être causé par l’explosion prématurée de la charge contenue dans un des emballages ou une des enveloppes.

Feu d’artifice partiellement tiré : il n’est pas rare que des feux d’artifice composites ne soient pas entièrement tirés. L’effet pyrotechnique s’interrompt brusquement alors que l’artifice n’est encore que partiellement tiré. Cela peut être dû à l’explosion anticipée d’une charge encore dans son emballage, ce qui peut lacérer la mèche. Ne vous précipitez pas pour rallumer le feu d’artifice ! Laissez-le reposer. Vous ne pouvez jamais savoir si la mèche interne n’est pas en train de faire long feu ou s’il n’y a pas une autre enveloppe qui se consume. C’est le genre de chose qu’il est impossible de voir à distance. Il peut arriver qu’un artifice partiellement tiré se rallume spontanément.

Allumage impromptu : un allumage inopiné peut se produire lorsque les étincelles provenant d’un artifice en enflamment un second. Si vous avez correctement disposé vos feux d’artifice et s’ils sont tous bien protégés, le problème ne se posera jamais.

Incertitude quant à l’allumage effectif : Quand vous allumez la mèche, que celle-ci se met à couver, mais que rien ne se passe, n’allez pas vérifier sur place. Cela peut s’avérer réellement décevant quand ça se produit, surtout s’il s’agit d’un feu d’artifice onéreux. Mais cela ne vaut pas la peine de prendre le risque de retenter un second allumage.

Règles de sécurité en cas d’utilisation de feux d’artifice

  • N’achetez que des feux d’artifice accompagnés d’un mode d’emploi rédigé dans votre langue et lisez-le au préalable. Soyez attentif à la présence du marquage CE.
  • Chez vous, conservez les artifices dans un endroit sec et sous clé, hors de portée des enfants.
  • Choisissez avec soin votre aire de lancement, de préférence sur un sol en dur, stable et plat, situé à une distance suffisante des bâtiments, des véhicules stationnés et des autres obstacles présents – de préférence sur une étendue bien dégagée.
  • Portez les EPI adaptés lorsque vous allumez le feu d’artifice, notamment des lunettes de sécurité, des gants de sécurité, une veste ignifuge ainsi qu’un couvre-chef et une protection auditive.
  • Veillez à ce que les spectateurs se placent à une distance suffisante par rapport à l’aire de lancement et exigez qu’ils la respectent. Du reste, le feu d’artifice est beaucoup plus beau et mieux visible lorsqu’on se trouve à 20 ou 30 mètres.
  • Ne laissez pas d’animaux s’approcher du feu d’artifice, ils risquent d’être effrayés par les détonations. Prenez donc vos précautions.
  • Ne consommez pas d’alcool avant/pendant la mise à feu. Faites en sorte que l’artificier de service soit un BOB sobre ou ne faites sauter les bouchons qu’après avoir tiré le feu d’artifice.
  • Ayez toujours un extincteur ou de l’eau à portée de main.
  • Tenez systématiquement compte de l’orientation du vent. Positionnez-vous au vent, pour que les projections s’éloignent de vous. Pensez aussi aux spectateurs.
  • Allumez le feu d’artifice avec une cigarette ou une mèche longue. N’utilisez pas de flamme nue (allumette ou allume-gaz). Avec une flamme nue, la mèche brûle en effet plus rapidement et l’artifice explose plus tôt.
  • Lors de l’allumage de la mèche, opérez à distance, le bras tendu, et ne penchez pas le corps au-dessus de l’artifice.
  • Jetez les pétards allumés vers un endroit sûr et jamais en direction des spectateurs, d’animaux ou d’objets qui pourraient être endommagés. Déroulez les pétards mitraillettes dans un endroit sec et sûr et écartez-vous à distance dès l’allumage effectué.
  • Stabilisez les pots à feu, les batteries, les fontaines et les autres produits à poser au sol en utilisant des pierres lourdes ou des parpaings afin qu’ils ne puissent glisser ni tomber.
  • Glissez la fusée dans un tube solidement fiché dans le sol. Le tube doit être au moins aussi long que la tige de la fusée. Les bouteilles en verre ne conviennent pas pour tirer des fusées de feu d’artifice.
  • Allumez chaque artifice séparément.
  • Lorsqu’un artifice a fait long feu ou ne s’est pas consumé entièrement, vous ne pouvez pas le rallumer. Attendez 30 minutes minimum, puis jetez-y un seau d’eau.
  • Un artifice qui a fait long feu ne peut jamais être laissé sur la voie publique.
  • Pour éviter que des enfants ne les touchent, évacuez les déchets résiduels après les voir d’abord mouillés.
  • La plupart des accidents résultant d’un feu d’artifice ont lieu chaque année aux alentours du 1er janvier. N’imaginez jamais que cela ne peut pas vous arriver.
  • Si quelque chose tourne mal, appelez les services de secours (112).
  • En cas de brûlures, rincez-les abondamment à l’eau courante jusqu’à ce que les services de secours soient arrivés sur place et prennent le relais pour les soigner.

Un nouvel an en toute sécurité

Lorsque vous tirez un feu d’artifice pour la première fois, ne soyez pas effrayé : si vous prenez toutes les mesures de sécurité opportunes, les probabilités de voir un problème se poser sont très faibles. Et dans l’hypothèse où elles se vérifieraient, les risques de blessure le sont encore moins. Les blessures concernent presque toujours des personnes qui ne se préoccupent pas de la sécurité des feux d’artifice.

Lorsque vous êtes en dehors de votre sphère professionnelle, appliquez donc le même état d’esprit soucieux de la sécurité que lorsque vous êtes au travail et veillez à ce que tout se passe dans de bonnes conditions de sécurité. Une fois le feu d’artifice tiré, vous pourrez retrouver votre travail sain et sauf si vous avez appliqué les mesures de sécurité décrites ci-dessus.


Plus d’informations sur senTRAL :

A quelle réglementation sont soumises la mise sur le marché, la fabrication, le stockage, la vente, le transport, l’utilisation ?
Qu'est-ce qu'un feu d'artifice ?
Quelle est la composition des feux d'artifice ?
Quels éléments chimiques fournissent les différentes couleurs dans les feux d'artifice ?
Quelle est la classe de danger des feux d'artifice ?
Quelles informations sont obligatoires sur les étiquettes des feux d'artifice ?
Quelles catégories d'explosifs existent ?
Quels types de feux d'artifice sont disponibles sur le marché ?
Quelles sont les autorités de surveillance ?


Vous trouverez toutes les réponses dans l’article intégral sur senTRAL :
Collaboration : Cet article a notamment pu être rédigé grâce à l’expertise de Gerd Aelbers, conseiller en prévention à la FN Herstal.

Publié 20-12-2017

  45