Avant d’entamer les réjouissances de fin d’année, voici quelques conseils

Pendant les fêtes de fin d’année, nous avons davantage tendance à privilégier l’ambiance et la convivialité. Mais avant d’entamer les réjouissances, ne manquez pas de lire nos conseils avisés en matière de prévention (incendie) pour passer des fêtes en toute sécurité.

Le plus beau cadeau que les travailleurs puissent faire aux conseillers en prévention est d’arriver sains et saufs, en pleine forme et motivés sur leur lieu de travail le premier jour ouvrable de l’année.

Les conseillers en prévention méritent sans nul doute une belle récompense
car ils s’investissent au quotidien pour garantir un environnement de travail plus sain et plus sûr. Merci à eux !



La fin de l’année est une période au cours de laquelle on aime se retrouver pour passer d’agréables moments et faire la fête. Que les réjouissances se déroulent sur votre lieu de travail ou chez vous, la sécurité doit être une priorité.

Comme pendant cette période, nous avons davantage tendance à privilégier l’ambiance et la convivialité, nous oublions parfois certaines choses et nous négligeons l’aspect de la sécurité.



Les accidents avec les sapins de Noël, les illuminations, les bougies et les appareils à fondue ou gourmet peuvent transformer les festivités en un véritable cauchemar.

Vous trouverez dans cet article de précieux conseils pour passer des fêtes de fin d’année en toute sécurité, que ce soit sur votre lieu de travail ou chez vous.
Un sapin de Noël protégé contre le risque d’incendie
Un sapin décoré n’est pas aussi inoffensif qu’il n’y paraît.



Pour un arbre sécurisé, suivez les conseils suivants :
  • un sapin artificiel a moins de risques de prendre feu et est plus sûr qu’un vrai sapin. Achetez un sapin avec un certificat, qui atteste qu’il a été fabriqué avec des matériaux retardateurs de flamme et résistants au feu ;
  • si vous achetez un vrai sapin, assurez-vous qu’il ait ses racines afin qu’il y ait encore de la sève. Arrosez-le tous les jours pour qu’il ne s’assèche pas : vous réduirez ainsi le risque d’incendie ;
  • si vous optez pour un sapin dont le tronc a été scié, contrôlez s’il est encore vigoureux et s’il perd ses aiguilles. Faites une encoche d’environ trois centimètres sous le tronc. Arrosez bien l’arbre tous les jours afin d’éviter qu’il ne s’assèche ;
  • retirez le sapin dès qu’il perd ses aiguilles afin de ne prendre aucun risque. Un sapin qui perd ses aiguilles est le signe qu’il s’assèche et ceci augmente le risque d’incendie ;
  • n’utilisez pas de laque pour cheveux ni de neige artificielle pour un vrai sapin ;
  • un arbre sec est très inflammable et n’est pas résistant à la chaleur des décorations électriques qui ont été disposées dessus ;
  • éloignez le sapin des zones de passage, des endroits très fréquentés, des escaliers et des portes afin d’éviter tout risque d’enfermement en cas d’incendie ;
  • veillez à ce que le sapin soit bien stable et ne l’installez pas trop près de rideaux.
Illuminations de Noël résistant au feu : tous les témoins sont-ils au vert ?
Il existe de nombreuses illuminations de Noël et il ressort d’enquêtes qu’environ 30 % d’entre elles ne sont pas sûres. La plupart des accidents sont dus à une utilisation inappropriée, un matériel de mauvaise qualité et des installations inadaptées.



Quelques conseils pour une utilisation en toute sécurité :
  • achetez toujours des produits avec le label CE, qui garantit qu’ils ont été fabriqués conformément aux normes de l’Union européenne ;
  • contrôlez sur l’emballage si les illuminations sont résistantes au feu ;
  • inspectez les illuminations avant de les brancher. Vérifiez qu’aucune partie des câbles n’est à nu car les câbles endommagés peuvent être à l’origine de courts-circuits ;
  • contrôlez si toutes les petites ampoules sont bien vissées ;
  • remplacez les ampoules endommagées car elles peuvent créer un court-circuit ;
  • optez pour des illuminations à LED, qui chauffent moins et consomment bien moins d’électricité ;
  • une autre solution est d’opter pour des illuminations avec un transformateur, qui permet de réduire la tension de contact de 220 à 24 volts et minimiser le risque de choc électrique ;
  • ne couvrez pas les lampes avec des matériaux inflammables et veillez à ce qu’elles soient bien écartées les unes des autres et à ce qu’elles puissent bien diffuser la chaleur ;
  • éteignez les illuminations pendant la nuit ou lorsque vous vous absentez. Pour un maximum de sécurité, débranchez la prise de la fiche ;
  • installez les illuminations de manière à ce qu’elles ne gênent personne. Utilisez du fil de fer pour réduire le risque que les illuminations tombent au sol en cas d’incendie ;
  • évitez de disposer trop près les uns des autres les décorations, les illuminations et d’autres dispositifs générant de la chaleur ;
  • veillez à ce qu’il soit possible d’éteindre les illuminations sans devoir se glisser sous le sapin ;
  • optez pour un minuteur afin que les illuminations ne s’allument pas si ce n’est pas nécessaire. Vous éviterez également ainsi tout risque de surchauffe ;
  • évitez à tout prix de décorer le sapin avec de véritables bougies ;
  • ne branchez pas trop d’illuminations sur une même multiprise et ne branchez pas des multiprises en série ;
  • n’installez pas le sapin trop près de rideaux, d’autres objets très inflammables ou de sources de chaleur comme un feu de cheminée ou un poêle ;
  • n’installez d’illuminations à l’extérieur que si cette possibilité existe ou est mentionnée sur l’emballage. Les illuminations d’extérieur ont le code IP44 ou portent un logo représentant une goutte d’eau dans un triangle. Les connecteurs, les adaptateurs d’alimentation et le câblage doivent être résistants à l’humidité et pouvoir être utilisés à l’extérieur.
Bougies et sécurité
Les bougies sont toujours du plus bel effet mais augmentent significativement le risque d’incendie si elles sont allumées.



La vigilance est de mise :
  • mettez les bougies dans un bougeoir stable que vous posez sur une surface plane ;
  • n’utilisez pas de bougeoirs fabriqués dans des matières inflammables comme le bois ou le plastique ;
  • mettez éventuellement les bougies dans un bougeoir en verre pour éviter qu’un courant d’air ne les éteigne ;
  • ne décorez pas les bougies avec du papier, du bois ou du tissu ;
  • disposez les bougies (chauffe-plat) à un endroit bien visible ;
  • ne mettez pas les bougies à proximité d’objets inflammables comme des rideaux ou une nappe ;
  • ne laissez jamais des enfants seuls dans un intérieur où des bougies sont allumées, même pour quelques minutes ;
  • ne disposez pas de bougies sur une décoration de Noël et ne laissez pas les bougies allumées trop longtemps ;
  • si vous le faites, jetez régulièrement un œil sur la décoration de Noël et ainsi que sur les bougies pour contrôler qu’elles ne brûlent pas entièrement. Veillez à mettre les bougies allumées à une distance de cinquante centimètres de tout objet inflammable.
Une fondue, une raclette ou une pierrade sans risque : bon appétit !
Les appareils à fondue ou gourmet sont souvent utilisés pendant les fêtes de fin d’année car ils permettent de passer un agréable moment autour de la table. Mais tout ne se passe pas toujours sans problème.



Quelques conseils :
  • préférez la pâte à brûler ou le gel d’allumage à l’éthanol ou l’alcool à brûler ;
  • optez pour un appareil électrique ;
  • n’allumez jamais le brûleur à proximité d’une flamme nue et laissez-le refroidir complètement. L’alcool enflammé est quasiment invisible et peut encore brûler même si vous ne le voyez pas à l’œil nu ;
  • utilisez l’huile indiquée pour la cuisson et ne remplissez le caquelon qu’au tiers ;
  • si vous utilisez un appareil électrique, placez-le le plus près possible de la fiche afin que personne ne se prenne les pieds dans le fil électrique et n’entraîne l’appareil dans sa chute ;
  • lorsque vous l’utilisez, veillez à ce que l’appareil soit installé sur une surface non inflammable avec des bords en saillie afin que la table ne chauffe pas trop et que l’huile renversée ne s’écoule pas. Assurez-vous également qu’aucun objet inflammable ne se trouve à proximité ;
  • ne laissez jamais des enfants sans surveillance à proximité d’un appareil à fondue car l’huile bouillante peut causer de vilaines blessures ;
  • ne versez jamais d’eau sur un appareil en feu afin d’éviter tout jet de flamme ;
  • veillez à avoir une couverture antifeu à portée de main. En cas d’urgence, vous pouvez également utiliser une serviette ou un torchon humide (mais pas trempé(e)).
Feu d’artifice
Le feu d’artifice est pour beaucoup une attraction incontournable pour commencer l’an nouveau. Chaque année, on ne compte malheureusement plus le nombre d’accidents et les animaux domestiques passent quant à eux souvent un mauvais moment.



Si vous souhaitez faire un feu d’artifice pour une fête d’entreprise ou chez vous, prêtez attention aux points suivants :
  • assurez-vous que le feu d’artifice soit d’excellente qualité ;
  • lisez toujours le mode d’emploi avant utilisation ;
  • faites lancer le feu d’artifice par une personne qui s’y connaît et, surtout, en pleine possession de ses moyens ;
  • préférez une cigarette ou une mèche à des allumettes ou un briquet car une flamme provoque plus rapidement la mise à feu ;
  • lancez le feu d’artifice à un endroit sûr et suffisamment éloigné des gens, des habitations, des voitures... ;
  • vérifiez d’où vient le vent pour savoir quelle direction prendra la fusée ;
  • ne portez aucun vêtement en nylon car ce tissu est très inflammable ;
  • surveillez bien les enfants ;
  • si le feu d’artifice ne prend pas, ne réessayez pas de l’allumer, même le lendemain ;
  • informez-vous sur la réglementation en matière de feux d’artifice dans votre commune.
Il serait dommage de faire venir les pompiers pour un spectacle qui a mal tourné.
Lanternes célestes
Les lanternes célestes font partie de la tradition ancestrale en Asie et sont utilisées dans nos contrées lors d’événements tels qu’une fête d’entreprise, un anniversaire ou des noces.

De plus en plus souvent, elles sont également envoyées dans le ciel à l’occasion de la nouvelle année. Elles sont malheureusement le jouet du vent et peuvent provoquer un incendie si elles atterrissent sur un bâtiment ou dans un arbre.



Si vous souhaitez lancer des lanternes célestes, voici ce qu’il faut retenir :
  • inspectez la lanterne avant de l’utiliser pour voir si elle présente des petits trous, des déchirures... ;
  • n’utilisez jamais une lanterne endommagée ;
  • n’accrochez aucun objet à la lanterne ;
  • tenez compte de la météo : ne lancez pas les lanternes s’il pleut, si le temps est humide (brouillard) ou si le vent souffle fort ;
  • lorsque vous allumez le brûleur ou la mèche, veillez à ce qu’au moins deux adultes tiennent la lanterne pendant une minute avant de la lancer.
Sachez également que certaines villes et communes ont interdit par ordonnance de police l’utilisation de lanternes célestes.
Poêle ou feu de cheminée ?
Il est toujours très agréable de se réchauffer les pieds devant un bon feu de cheminée.



Quelques conseils pour se protéger du froid en toute sécurité :
  • n’utilisez pas de bois traité ou de bois de conifères ;
  • lorsque le feu s’éteint, la suie adhère à la paroi de la cheminée et durcit pour devenir une substance extrêmement inflammable pouvant provoquer un feu de cheminée. Ne manquez dès lors pas de faire ramoner chaque année votre cheminée par un spécialiste ;
  • si vous avez un poêle, utilisez la technique suisse : couvrez le fond de gros blocs de bois. Allumez l’allume-feu avec un long briquet ou une longue allumette et disposez du bois de chauffage tout autour.
Si un feu de cheminée se produit, n’essayez pas d’étouffer le feu avec de l’eau car cette opération provoque un énorme dégagement de fumée qui peut endommager voire faire exploser votre cheminée. Fermez la vanne d’admission d’air et appelez les pompiers au 112.
Un incendie ? Gardez la tête froide
Trois Belges sur quatre ne pensent jamais ou pensent sporadiquement au risque d’incendie : seuls 2 % font le nécessaire pour s’en protéger.

Un incendie qui se déclare pendant la nuit se propage beaucoup plus rapidement. En raison de la présence de nombreux objets en matières synthétiques dans les habitations et les entreprises modernes, quelques minutes suffisent parfois pour que se forment un incendie dévastateur et un important dégagement de fumée.

Il n’est pas rare de ne pas se réveiller la nuit en raison d’un incendie car l’odorat n’est pas très développé pendant le sommeil. Un incendie provoque par ailleurs des émissions très toxiques de monoxyde de carbone, qui est une un gaz inodore.



Quelques conseils pour éviter tout risque d’incendie :
  • établissez un itinéraire d’évacuation : affichez un plan sur lequel figurent les itinéraires les plus rapides et les plus aisés pour sortir en cas d’urgence ;
  • prévoyez un second itinéraire pour le cas où le premier itinéraire ne pourrait être emprunté ;
  • contrôlez si tout le monde sait où se trouvent les issues de secours ;
  • un bon itinéraire d’évacuation va du haut vers le bas (fumée ascendante) et débouche de préférence sur une rue latérale afin de pouvoir être vu(e) et être rejoint(e) les secouristes ;
  • aucun objet ne peut encombrer les itinéraires vers la sortie (vélos, poubelles...) ;
  • dans une entreprise, sortez par les issues de secours et les sorties habituelles et dans votre habitation, sortez par la porte d’entrée ou la porte de derrière ;
  • prévoyez des équipements pour faciliter l’évacuation (échelle de secours...) s’il faut évacuer les lieux depuis les étages, par des fenêtres ou des lucarnes ou d’une terrasse ;
  • évaluez si vous pouvez éteindre vous-même le feu en toute sécurité avec une couverture antifeu ou un extincteur ;
  • appelez les pompiers au 112 (programmez une numérotation rapide sur votre téléphone portable) ;
  • si l’opération n’est pas trop périlleuse, fermez les fenêtres et les portes pour éviter que le feu se propage ;
  • faites un exercice d’évacuation avec vos enfants afin qu’ils sachent précisément ce qu’ils doivent faire en cas d’incendie ;
  • en cas de dégagement de fumée, rampez au sol pour réduire le risque d’inhalation toxique ;
  • mettez un mouchoir ou une serviette (humide) devant votre bouche. La fumée est toujours toxique ;
  • une fois à l’extérieur, demandez à quelqu’un d’attendre devant le bâtiment afin de donner des informations précises aux pompiers ;
  • demandez aux voisins d’accueillir les personnes évacuées.
~

Comment prévenir l’incendie ?

Quelques conseils essentiels :

  • installez suffisamment de détecteurs de fumée et veillez à ce qu’ils soient interconnectés (de préférence sans système wi-fi ou internet) ;
  • installez un détecteur de fumée dans chaque pièce, sauf dans les endroits où le risque de fausse alerte est trop élevé (cuisine, salle de bains...) ;
  • remplacez à temps la batterie : la batterie d’un détecteur de fumée a une durée de vie d’un an. Utilisez de préférence une batterie d’une durée de dix ans ;
  • jetez tout détecteur de fumée qui a plus de dix ans : même si la batterie n’est pas plate, l’appareil ne fonctionne plus de manière optimale parce qu’il y a trop de poussière à l’intérieur ;
  • il est toujours utile d’avoir un extincteur et une couverture antifeu chez soi ;
  • ne rechargez aucun appareil électronique pendant la nuit : la surchauffe provoque de nombreux incendies ;
  • nettoyez le filtre de votre sèche-linge après chaque utilisation et lisez attentivement le manuel d’utilisation de celui-ci ;
  • redoublez d’attention avec les cigarettes allumées ;
  • éteignez toutes les bougies avant de quitter une pièce ;
  • restez dans la cuisine lorsque vous cuisinez ;
  • faites régulièrement ramoner votre cheminée et nettoyer vos chauffages d’appoint.
     


Les détecteurs de fumée augmentent de 50 % les chances de survie en cas d’incendie.

Un détecteur de fumée est le cadeau idéal si vous n’en avez pas encore fait installer chez vous : ce dispositif pas très cher et vous permet de protéger vos collègues ou les personnes qui vivent sous votre toit.

Plus d'informations sur senTRAL :

Publié 13-12-2018

  147