Sécurité

Baromètre HSE - Résultats#3 Enregistrez-vous les quasi-accidents sur le lieu de travail ?

28 % des incidents ou quasi-accidents ne sont pas enregistrés, révèle le dernier baromètre HSE de Wolters Kluwer. Une vision complète de la sécurité sur le lieu de travail est pourtant indispensable. Elle est même la seule voie possible vers l’élaboration d’une politique de bien-être efficace.

HSE Barometer 2017L’enquête pour le dernier baromètre a été menée en décembre 2016 par le bureau d’études indépendant iVOX qui a interrogé quelque 2.000 répondants : des conseillers en prévention, des coordinateurs environnementaux, mais aussi des membres de la direction, des employés et des ouvriers.

 

 

Charge de travail administrative : avez-vous encore le temps pour la sécurité et l'environnement au travail ?

La charge de travail administratif du professionnel HSE est élevée : 76 % consacrent plus de temps aux tâches administratives qu'à la sécurité et l’environnement sur le lieu de travail même. Il est pourtant clair, pour les membres de la direction comme pour les collaborateurs, que la sécurité et l’environnement sur le lieu de travail doivent aussi être abordés : 77 % des membres de la direction et 68 % des collaborateurs accordent une grande importance à la sensibilisation.

La capacité à convaincre est dès lors une qualité importante pour le professionnel HSE : 82 % considèrent qu'ils possèdent cette qualité. Mais même pour les personnes qui ont de bonnes capacités de persuasion, la sensibilisation n’est pas toujours simple : pour 38 % des professionnels HSE, la principale difficulté est de convaincre leurs collègues de travailler en sécurité et dans le respect de l’environnement.
Ivox _HSEBarometer 2017_sensibiliser _FR

Énorme succès pour les instructions classiques et les affiches

Les professionnels HSE, la direction et les collaborateurs s’accordent à dire que la sensibilisation se fait principalement au moyen d’instructions classiques et d’affiches. 58 % des professionnels HSE font aussi régulièrement appel aux toolbox. Selon les membres de la direction et les collaborateurs, le recours aux toolbox est en revanche moins fréquent : seuls 31 % des membres de la direction et 23 % des collaborateurs affirment que les toolbox sont utilisés.

Pour les trois catégories, l’e-learning serait un outil de sensibilisation important : près d'un quart des répondants affirment que les outils d’e-learning sont utilisés. 48 % des professionnels HSE qui n’utilisent pas encore d’outils d’e-learning envisagent de le faire à l’avenir. À l’inverse, les médias sociaux ne font pas l’unanimité : seuls 30 % des professionnels HSE en voient l'utilité pour la communication entre collègues. 40 % déconseillent même leur utilisation.

La sensibilisation paie

Les efforts en matière de sensibilisation portent leurs fruits : six entreprises sur dix ont enregistré moins de 10 accidents au cours des 12 derniers mois. Dans quatre entreprises sur dix, moins de 20 quasi-accidents se sont produits.

Le nombre moyen d’accidents du travail s’élève pourtant à 20 par an. Cette moyenne élevée peut s’expliquer comme suit : 20 % des conseillers en prévention indiquent qu’au cours des 12 derniers mois, entre 17 et 300 accidents du travail se sont produits. Ce chiffre élevé fait donc augmenter la moyenne. Pour les quasi-accidents, la moyenne est de 27 par an. Contre toute attente, il n’y a donc pas beaucoup plus de quasi-accidents que d’accidents du travail sur une année. Il ne faut cependant pas oublier que 28 % des quasi-accidents ne sont pas enregistrés et que l’on ne connaît donc pas leur nombre réel.

 

Comment encourager les enregistrements ?

86 % des membres de la direction comptent sur le conseiller en prévention pour assurer le suivi des accidents du travail et incidents. L’enregistrement des petits incidents est important aussi, car une répétition de petites erreurs peut en fin de compte mener à un accident du travail. Cet enregistrement est indispensable pour obtenir une vision complète de la sécurité sur le lieu de travail. Le conseiller en prévention n’a cependant qu'une seule paire d’yeux. Plus les non-conformités et les incidents sont signalés, plus la vision de la sécurité sur le lieu de travail est représentative. RiskReporter est une excellente app de signalement gratuite. Elle est d’ailleurs très appréciée par les professionnels HSE : 38 % d’entre eux ont indiqué que Risk Reporter était leur app favorite. Elle dépasse donc largement les autres applications telles qu’iAuditor (6 %) et Appcident (4 %).

Vous voulez connaître les autres résultats du baromètre ? Découvrez-les la semaine prochaine dans l’article sur e-learning.
Voir aussi :

Publié 24-05-2017

  50