Cancers professionnels : la lutte se poursuit

Le 4 février dernier, l’UICC (Union for International Cancer Control) a organisé la 20e Journée mondiale contre le cancer. L’agence fédérale américaine pour la sécurité et la santé au travail (NIOSH) et son pendant européen (OSHA) insistent sur la nécessité de poursuivre la lutte contre les cancers professionnels.

Le NIOSH plaide pour continuer à investir dans la recherche contre les cancers causés par l’activité professionnelle. En effet, les efforts déjà consentis ont porté leurs fruits.
Voici quelques-unes de découvertes des chercheurs du NIOSH :

  • Il existe un lien établi entre les cas de leucémie et l’exposition au styrène, notamment chez les travailleurs en construction navale.
  • D’une étude de cohorte portant sur près de 30 000 pompiers, il ressort que ces travailleurs présentent un risque accru de développer divers types de cancer affectant le système respiratoire et digestif ainsi que la leucémie.
  • Une autre étude du même type, portant cette fois sur d’anciens membres de personnel de bord, a démontré le lien existant entre une exposition à des niveaux plus élevés de radiation cosmique, le nombre de fuseaux horaires survolés et l’incidence du cancer du sein chez la femme.
  • Les travailleurs de l’industrie du caoutchouc exposés à la toluidine présentent un plus grand risque d’être atteint d’un cancer de la vessie.
  • etc.


Le NIOSH insiste et rappelle que l’exposition à ces agents cancérigènes peut être évitée.
Des statistiques alarmantes confirment que la lutte est loin d’être terminée :

  • Chaque jour, près de 17 millions de diagnostics de cancer sont posés.
  • De ces cas, 2 à 8 % sont dus à une exposition à des agents cancérigènes dans un contexte professionnel.



OSHA
En Europe, l’OSHA encourage elle aussi vivement à agir pour réduire les cas de cancers professionnels. Il s’agit d’ailleurs de l’un des principaux défis de l’Union en matière de bien-être au travail.
Dans ce cadre, l’OSHA annonce une large enquête téléphonique assistée par ordinateur visant à évaluer l’exposition des travailleurs aux substances cancérigènes. Cette enquête devrait permettre de mieux définir les risques de cancers professionnels et de prendre des mesures de prévention.
Une étude de faisabilité d’une telle enquête a été achevée en 2017. Les travaux préparatoires commenceront cette année (ils devraient notamment choisir les pays étudiés). En 2021 et 2022, l’enquête sera élaborée et réalisée. La publication des premiers résultats est prévue pour 2023.
La lutte contre les cancers professionnels est donc bien loin d’être terminée.
Plus d'informations sur senTRAL :

Agents cancérogènes : évolution des cancers professionnels
Sélectionner les liens pertinents en dessous
 

NIOSH Science Blog, “World Cancer Day 2020 – Reflecting on a Decade of NIOSH Cancer Research”, 4 februari 2020

EU-OSHA, “World Cancer Day 2020: committed to working together for cancer-free workplaces”, 4 februari 2020

EU-OSHA, “Workers’ exposure survey on cancer risk factors in Europe

EU-OSHA, “Feasibility study on the development of a computer-assisted telephone survey to estimate workers’ exposure to carcinogens in the European Union”

Publié 21-02-2020

  9