Sécurité

Chute mortelle - le patron jugé pour homicide involontaire

La semaine passée la société Industeel, qui fait partie du groupe sidérurgique Arcelor Mittal, a été citée comme prévenue devant le tribunal correctionnel de Charleroi.

En février 2015 un ouvrier de 44 ans avait fait une chute mortelle de 15 mètres au moment où il était en train de déboucher l’orifice par lequel l’acier liquide s’écoule du fourneau après fusion. Muni d’une lance thermique de 6 mètres de long et pesant 15 kilos, l’ouvrier devait "craquer" ce bouchon de dolomie.

L’ouvrier qui se trouvait sur le marchepied du chenal avait glissé dans un interstice d’une trentaine de centimètres et s’était écrasé 15 mètres plus bas. Il a succombé à ses blessures.

Selon la partie civile et le parquet, une analyse de risque avait été effectuée en 2013 et avait déjà souligné la nécessité d’installer une rambarde à cet endroit.

Selon l’avocate de l’entreprise, il s’agit d’une erreur invincible et non d’un défaut de prévoyance.

Le jugement aura lieu le 12 décembre.

Plus d'infos sur senTRAL :
Que faire en cas de travail en hauteur ?
Travail en hauteur - fiche thématique

Sources :
Télésambre, Charleroi : Industeel poursuivi pour homicide involontaire, 8 novembre 2016
La Dernière Heure, Chute mortelle chez Industeel : défaut de prévoyance ?, 8 novembre 2016



Publié 18-11-2016

  76