Sécurité

Comment réduire les poussières lors des travaux de démolition ?

L’INRS vient de publier un nouveau guide de bonnes pratiques pour aider les entreprises et sensibiliser les maîtres d’ouvrages. Cette brochure fait suite à une étude réalisée sur plusieurs chantiers de démolition.



Il s’agit entre autres des activités suivantes :

  • Le curage de bâtiments récents et anciens ;
  • La découpe au chalumeau ;
  • La démolition intérieure.

Ces activités génèrent énormément de poussières et peuvent représenter un risque pour la santé.
Certaines poussières, par leurs spécificités, sont d'autant plus dangereuses : poussières de bois, silice cristalline, plomb, fibres d’amiante ...

L’étude de l’INRS nous apprend que les chantiers de curage sont ceux qui exposent le plus aux poussières. En effet, bien souvent, les travaux sont effectués manuellement, avec des masses, des pioches …
L’étude montre aussi que les opérations de chalumage, qui consistent à couper des éléments métalliques au chalumeau, émettent beaucoup de fumées.

Prévention des risques

La prévention des risques liés à l'exposition aux poussières passe par le choix de techniques aussi peu émissives que possible, par exemple en démontant plutôt qu’en cassant lorsque c’est possible. On peut également abattre les poussières avec de l’eau et humidifier les gravats pour qu’elles ne se remettent pas en suspension lorsqu’ils sont évacués. La ventilation du chantier peut également contribuer à réduire la concentration en poussières dans l’air. 

Vous pouvez consulter le dossier complet sur le site de l'INRS (seulement en français).

Plus d'info sur senTRAL :
La démolition et l'enlèvement de l'amiante
Limitation de poussières lors de travaux de démolition (Actualités)

Source :
Preventica, Travaux de démolition - comment limiter l'exposition aux poussières ?, 16 mars 2017


Publié 10-04-2017

  35