Sécurité

Communication efficace sur la sécurité : 3 bonnes pratiques

Même la meilleure communication de sécurité devient moins efficace au fil du temps. Comment vous assurez que les informations sur la sécurité restent à l'esprit des travailleurs sur le long terme? « Health&Safety at Work » a rassemblé de bonnes pratiques sur les campagnes de bien-être. Nous en avons sélectionné trois.

Créer une histoire sur les médias sociaux
Grâce aux médias sociaux, un employeur peut partager un message de sécurité ou un projet de sécurité et le rappeler de temps en temps. Chez un fournisseur d'énergie allemand, une campagne de santé #followfred a été mise en place durant les mois d'hiver à travers les médias sociaux. La page Facebook tourne autour de « Fred », une mascotte avec une tenue d'hiver et une longue barbe. Chaque semaine, l'entreprise poste une photo et une histoire avec des conseils, par exemple « Fred a la grippe » ou « Fred a le blues de l'hiver ». Les travailleurs de l’entreprise ont réagi avec enthousiasme à cette initiative et une grande partie d’entre eux a suivi Fred pour se tenir au courant des conseils de bien-être. Ces types d'actions peuvent être mis en place tout au long de l'année, par exemple en mettant en évidence une thématique différente chaque mois.

Groupes de discussion : le stress partagé est un stress diminué de moitié ?
Les professionnels de la santé éprouvent souvent beaucoup de stress et doivent parfois faire face à des patients agressifs. Des groupes de soutien ont été créés à l’US National Health Service dans le Massachusetts. Un moment est fixé durant lequel les infirmières peuvent parler des situations de travail difficiles et stressantes auxquelles elles ont été confrontées. De cette façon, les travailleurs réfléchissent à leurs expériences et leurs collègues peuvent donner leur avis. Le groupe de discussion fonctionne donc principalement comme un exutoire. La recherche a montré que ce groupe a entraîné moins de stress, un meilleur travail d'équipe et une plus grande satisfaction des patients. De tels groupes de discussion peuvent bien entendu porter leurs fruits en dehors du secteur de la santé.

Détecter les lacunes dans la culture de sécurité
De nombreuses entreprises souhaitent créer une culture de sécurité. Mais le focus est rarement mis sur une culture de sécurité « mature », dans laquelle les principes de sécurité établis sont effectivement appliqués par tous les managers et travailleurs. Cardinus, un service de Risk Management au Royaume-Uni, réalise des « programmes d'évaluation de la maturité ». Le principe d'un tel programme est que vous pouvez élever la culture de la sécurité à un niveau supérieur en recherchant systématiquement des situations dans lesquelles les principes ne sont pas mis en pratique, en analysant pourquoi c’est le cas et en établissant des points d'action.

Plus d’informations sur senTRAL : consultez les textes sur la culture de la sécurité de Gerd-Jan Frijters.
 

Publié 21-03-2018

  98