Conseils pratiques pour travailler par temps froid

Les ouvriers du bâtiment, les travailleurs de la route, les services verts, les postiers,... Ceux qui travaillent à l'extérieur doivent se protéger contre le froid. Mais en d'autres saisons également, certains employés doivent rester vigilants, pensez aux chambres froides des supermarchés, des magasins d'alimentation et des entrepôts. Comment se tenir au chaud pendant une telle journée de travail ?

S'habiller en couches

Mettre un épais manteau d'hiver semble à première vue suffisant pour résister au froid. Néanmoins, il est plus efficace de prévoir différentes couches de vêtements. Cela présente plusieurs avantages : non seulement les différentes couches isolent beaucoup mieux votre propre chaleur corporelle qu'un seul vêtement épais, mais vous pouvez également réagir de manière pratique et flexible aux changements de température.
Le principe des couches multiples signifie que vous vous habillez en trois couches : une couche de base thermique, une couche intermédiaire isolante et une couche extérieure protectrice.
Matériaux naturels et toison
Outre le nombre de couches de vêtements, la qualité des vêtements détermine également la sensation de chaleur. La préférence est donnée aux matériaux naturels tels que le coton et la laine. Ces matériaux respirent, de sorte qu'ils dispersent la sueur et que les vêtements restent secs au toucher.
Les matériaux synthétiques pour l'habillement ne sont donc pas une bonne idée. Cependant, il existe un matériau synthétique qui passe le test avec succès, à savoir la toison. La raison ? La toison est un matériau d'isolation de premier ordre, et a une efficacité fantastique en termes de protection contre le froid et le vent.

Gants d'hiver
L'utilisation de vêtements d'hiver protecteurs n'a guère de sens sans gants d'hiver appropriés. Mais la dernière chose que vous voulez dans ce cas, ce sont des gants qui absorbent l'humidité, permettant au froid de pénétrer.
Vous pouvez reconnaître un gant d'hiver de qualité :

  • Testé et approuvé conformément à la norme EN 511, effectué sur la combinaison de matériaux du gant.
  • Une doublure en acrylique, molleton ou autre tissu thermique
  • Sensible aux doigts et flexible pour travailler
  • Avec une protection permanente contre les risques de coupure, d'abrasion ou de déchirure

Les propriétés isolantes d'un gant d'hiver peuvent être affectées par la température de l'air, l'humidité, la vitesse du vent, les activités et la durée d'exposition, par exemple.

En ce qui concerne ce dernier facteur, tout dépend de la durée de votre travail à l'extérieur et de la température extérieure :

  • Si vous exercez une activité intense pendant toute une journée, la valeur d'isolation peut être inférieure et avec une classe 1, vous en avez souvent assez.
  • Si vous effectuez des activités demandant moins d'efforts physiques, où vous restez immobile pendant une longue période, vous aurez besoin plus tôt de gants à haute valeur d'isolation.

Couvrez toutes les extrémités de votre corps

En plus des mains, vous devez également protéger les autres extrémités de votre corps contre le froid (glacial).
Saviez-vous que vous perdez la majeure partie de votre chaleur corporelle par la tête et que le froid extrême peut vous donner de graves maux de tête ? Le coupable est le vent froid mordant qui provoque la contraction des muscles de la tête. Un chapeau, un couvre-chef ou des protège-oreilles vous aideront à protéger votre tête.
Pour les travaux de courte durée, un chapeau (de bivouac) suffit. Pour les activités de longue durée, il est préférable de choisir une casquette, un système de couches combiné à votre casque de sécurité, ou un "buff" (c'est-à-dire un cache-cou cylindrique déjà bien connu des athlètes, mais de plus en plus courant sur le marché professionnel, avec des propriétés antistatiques, ignifuges et réfléchissantes).
N'oubliez pas non plus vos pieds. Vous ne tiendrez pas longtemps à travailler avec des orteils gelés. Les "paquets chauffants" dans les chaussures (voir ci-dessous) peuvent être un outil fantastique. Mais la règle de base reste de porter des chaussures "chaudes", c'est-à-dire en cuir avec une doublure chaude et des semelles en caoutchouc. Pas de conseil : portez toujours deux paires de chaussettes, avec une paire thermique légère recouverte d'une épaisse version en laine.
Et enfin et surtout, il faut toujours veiller à ce que les vêtements soient bien ajustés aux poignets et aux chevilles. De cette façon, l'air froid n'a pas la possibilité de se refroidir sous les couches de vêtements.
Des packs chauffants
C'est un bon complément à l'équipement de base pour résister au froid. Vous pouvez mettre ces paquets dans vos gants d'hiver, votre chapeau de casque ou même vos bottes d'hiver. Ils dégagent de la chaleur pendant 8 heures. Et en plus, ils ne sont pas nuisibles à l'environnement.
Plus d'adhérence et de stabilité grâce aux pistes de glace
Glisser sur des surfaces lisses n'est pas une partie de plaisir et peut causer de vilaines blessures. Les facteurs, les services de messagerie ou le personnel logistique - qui doivent souvent effectuer des voyages sous la pression du temps - en tirent certainement profit. Les pistes de glace offrent une stabilité et une traction supplémentaires sur la neige ou la glace.
Ils sont très faciles à utiliser : vous les mettez autour de vos chaussures de travail et vous les ajustez à votre taille. Les pistes de glace peuvent supporter des températures allant jusqu'à -40°C.
Dernier conseil : buvez suffisamment !
Boire suffisamment est un conseil que l'on entend généralement pendant les chauds mois d'été. Cependant, il est également important de rester suffisamment hydraté dans les lieux de travail froids. Après tout, travailler dans le froid extrême exige beaucoup d'énergie de la part du corps. Gardez donc à portée de main les thermos contenant des boissons pour sportifs ou des boissons chaudes.
Plus d'informations sur senTRAL :
Analyse de risques selon la méthode Kinney – Risques thermiques (chaud/froid) 
Toolbox : travailler dans le froid Checklist – Travailler sans risque dans le froid Climat de travail: Mesures de prévention en cas de travail dans le froid      

Publié 29-01-2020

  19