Contrôle de votre installation électrique : à qui vous adresser ?

Le ministre fédéral de l’Energie, Marie-Christine Marghem, est enfin parvenu à publier une liste dans laquelle figurent tous les organismes agréés pour le contrôle des installations électriques. Cette liste comporte aussi bien les installations domestiques et non-domestiques que les installationsà basse et à haute tension.
La liste précédente date du 1er janvier 2016. La nouvelle liste reprend la situation au 1er janvier 2018.

Publié 22-02-2018

Au 1er janvier 2018, trente-et-un organismes de contrôle disposaient d’un agrément. La majorité de ces organismes sont agréés pour le contrôle des installations domestiques à basse et à très basse tension (29) et pour le contrôle des installations non-domestiques à basse et à très basse tension (22).

 Dix-sept organismes de contrôle se chargent aussi du contrôle des installations à haute tension, quinze d’entre eux visent les installations dans les zones avec risque d’explosion, deux les lignes aériennes à haute tension (sans thermographie) et un seul le contrôle de ces lignes aériennes à haute tension par thermographie.

La plupart des agréments courent jusqu’au 31 décembre 2022, à quelques exceptions près.

Plus tôt ce mois-ci, le SPF Economie a aussi déjà agréé un trente-deuxième organe de contrôle, spécifiquement pour les installations électriques domestiques. Il s’agit de Cojenergy de Waterloo, mais cet organisme de contrôle ne figure pas encore sur la liste.

Toute installation électrique ‘ordinaire’ doit faire l’objet d’un contrôle (‘examen de conformité’) avant son raccordement au réseau, et ensuite tous les 25 ans, en cas de modification ou d’extension importante, avant tout renforcement de la puissance de raccordement et lors de la vente de l’unité d’habitation lorsqu’il s’agit d’une ancienne installation domestique n’ayant fait l’objet d’un contrôle depuis le 1er octobre 1981.

D’autres règles s’appliquent aux installations plus lourdes et aux installations dans les zones avec risque d’explosion.

D’application :

En Belgique.

Au 1er janvier 2018.

Source : Arrêté ministériel du 9 janvier 2018 portant agrément d’organismes pour le contrôle des installations électriques, MB 25 janvier 2018.

  73