Covid-19 : approche européenne pour le rétablissement du secteur des transports

La Commission européenne a établi des lignes directrices en vue du rétablissement progressif des services de transport, de la connectivité et de la libre circulation au sein de l’Union dès que la situation sanitaire le permettra.
Les lignes directrices répètent les grands principes que sont la communication permanente, la coordination, une désinfection supplémentaire plutôt qu’une interdiction générale et l’égalité de traitement des transporteurs.
L’Europe rappelle également le rôle important que jouent les travailleurs du secteur des transports dans l’approvisionnement pendant la crise du coronavirus et attire l’attention sur les obligations des transporteurs et exploitants des points d’arrêt et stations de ravitaillement. Les lignes directrices énumèrent aussi les mesures que les entreprises de transport et les compagnies de taxi doivent prendre pour protéger les passagers ainsi que les mesures que les passagers doivent eux-mêmes prendre pour protéger les transporteurs et les autres passagers.
En ce qui concerne le transport aérien, l’Union travaille encore sur des lignes directrices spécifiques.
Et la Commission de conclure : « Afin de rétablir la régularité des services de transport et la connectivité, il sera nécessaire, en l’absence de vaccin, d’adopter une approche souple combinant une utilisation accrue d’équipements de protection individuelle adaptés, une ventilation appropriée et sûre, utilisant si possible l’air extérieur et évitant la simple circulation de l’air intérieur, une augmentation des capacités de traçage volontaire des contacts et un renforcement des moyens de décontamination ».
Pour rappel : par rapport à avril 2019, l’Union européenne a enregistré une baisse d’environ 90 % du trafic aérien, de 85 % des services de transport ferroviaire de voyageurs à longue distance et de 80 % des services régionaux de transport ferroviaire de voyageurs, y compris les services suburbains. Les services internationaux de transport ferroviaire de voyageurs sont presque totalement à l’arrêt, tandis que l’activité des navires de croisière et des navires à passagers affichait une baisse de plus 90 % à la mi-avril par rapport à l’année dernière.

Auteur: Carine Govaert

Publié 26-05-2020

  159