Sécurité

Des ex-dirigeants de Pirelli condamnés : « homicide coupable » par l’amiante

Un tribunal italien vient d'imposer des peines de prison à onze ex-gérants du géant du pneu Pirelli, dont deux ex-PDG. Il les a condamnés pour l'homicide coupable d'une vingtaine de travailleurs qui ont été exposés à l'amiante dans deux usines de Pirelli à Milan entre 1979 et 1989.

Les accusés étaient tous membres du Conseil d'administration de Pirelli au moment des faits. Les peines prévues vont de 3 ans de prison jusqu’à 7 ans 8 mois (pour l’ex-PDG Luciano Isola).
 
Selon l’accusation, des ouvriers qui travaillaient dans les usines de Pirelli à Milan ont subi des expositions « massives et répétées » à l’amiante, ce qui a provoqué des tumeurs graves ou des mésothéliomes pleuraux mortels. Aucune mesure de protection contre cette exposition n’aurait été prévue. 
 
Le tribunal a également accordé des dommages-intérêts provisoires de 520.000€ contre les accusés et la société Pirelli : 200.000€ pour l’épouse et la fille d’une des victimes, 300.000€ pour l’Institut national d’assurances contre les accidents au travail (Inail) et 20.000€ pour des associations de défense des victimes. Les dommages définitifs seront fixés lors d’un procès civil. Les ayant-droits de certaines victimes ont déjà conclu des règlements séparés.  
 
La motivation du jugement n’a pas encore été rendue publique. La défense ira en appel : « Sur base des évidences scientifiques disponibles jusque date, et qui sont sorties pendant les plaidoyers, nous sommes sûrs que nos clients ont agi correctement. »

Publié 04-08-2015

  41