Sécurité

Etre assis, le nouvel amiante?

C’est juste une question de temps avant l’Organisation Mondiale de la Santé n’accouche d’une norme qui régule le travail assis. Les employés de bureau ne devraient plus s’asseoir plus d’une demi heure d'affilée.

C’est ce qu’explique le spécialiste de la santé René Sielhorst dans un interview de NOS. Il compare le travail assis avec l’amiante: «Si vous savez que l’amiante est nocive, construisez-vous encore des maisons avec ce matériau? Et si vous apprenez que le travail assis est mauvais pour la santé, n’allez-vous pas organiser le travail différemment?»
 
Les employeurs ne sont toutefois pas encore ouverts à une organisation différente du travail. La plupart souhaitent des bureaux traditionnels, explique Sielhorst. Et ce alors que le travail sédentaire est associé à divers maux, comme l’obésité et les maladies cardiovasculaires.
 
Selon Sielhorst, l’objectif n’est pas que les gens restent debout et marchent pendant 8 heures, mais bien qu’ils se déplacent à intervalles réguliers. La société est aujourd’hui selon lui beaucoup trop axée sur un mode de vie sédentaire. «Pour changer cela vous devez commencer par le lieu de travail des gens. Vous devez conscientiser votre personnel et vos collègues qu’être assis est mauvais pour leur santé.
 
Plus d’infos sur senTRAL:

Publié 29-01-2015

  66