Sécurité

Examen de la norme sur la sécurité des douches oculaires et d'urgence

Lors du travail avec des produits dangereux des douches d’urgence et des douches oculaires sont nécessaires pour agir rapidement et durablement en cas d’accident. La norme européenne EN15154 décrit les spécifications de produits et contient les exigences liées à la vaporisation, au débit de l’eau, et à la stabilité de l’alimentation en eau.

Norme

Dans une annexe de la norme des avis sont données quant à la température de l’eau. Ainsi, la température de l’eau doit être supérieure à 15°C pour pouvoir pulvériser longuement tout en évitant l’hypothermie, mais une température au-delà de 37°C risque de favoriser le processus chimique et de causer des dommages aux yeux.
 
Une recherche européenne établit que la température adéquate pour les douches de sécurité doit se situer entre 15°C et 30°C. Ces 30°C sont de nouveau élevés car déjà à partir de 25°C la légionellose peut se développer dans les tuyaux. La norme donne une recommandation sur la température souhaitée:
  • 20°C à 25°C pour une douche oculaire
  • 20°C à 30°C pour une douce d’urgence
Toutefois, en raison de l’absence de température obligatoire, celà s’applique peu sur le terrain.

EHBO

Les dommages aux yeux causés par les produits chimiques sont particulièrement douloureux et un rinçage des yeux n’est pas agréable, dès lors il peut être difficile d’appliquer à la victime le temps de rinçage requis (15 minutes). L’aide d’un secouriste est alors recommandée.
 
Aujourd’hui les plus grandes entreprises se reposent sur des couches oculaires et d’urgence avec des détecteurs de débit. Ainsi une alarme est communiquée à la centrale lors de l’allumage de l’eau par un employé et celle-ci peut fournir l’aide d’un secouriste qualifié.

Publié 04-03-2015

  24