Sécurité

Faire usage du «priming» pour prévenir les comportements dangereux

Comment parvenez-vous en tant qu’employeur à veiller à la sécurité et à la santé des travailleurs? Une étude psychologique sur le «priming» offre un aperçu et de l’inspiration.
 
La mémoire fonctionne comme une sorte de réseau d’information. Le priming est l’activation (inconsciente) de ces associations. Les personnes vont donc se comporter différemment lorsqu’ils sont sous priming.
 
Quelques exemples illustratifs de priming:
  • Lorsque vous regardez un film d’horreur, vous êtes soudain plus attentif aux bruits inattendus dans la maison.
  • Le psychologue social Rob Holland a laissé des personnes-test accomplir une tâche tandis que dans l’espace où la tâche était exécutée une forte odeur de détergent était présente. D’autres personnes-test ont effectué cette tâche dans un espace avec un odeur normale. Les sujets qui respiraient le parfum de détergent se rappelaient davantage de leurs activités de nettoyage lorsqu’ils ont été invités à décrire ce qu’ils avaient effectué durant la journée. Et ce n’est pas tout. Les sujets ont ensuite reçu un cookie qui était très émietté, les tables de l’espace avec odeur de détergent étaient plus propres (car nettoyées) que celles de l’espace avec une odeur neutre.
Au niveau de la sécurité routière, il y’a également de bons exemples:   
  1. Le «Speed reduction markings» fait un usage habile du principe de priming. En positionnant les lignes proches l’une de l’autre sur la surface de la route, une illusion d’optique d’accélération est créée et les usagers roulent moins vite.
  2. A Chicago des lignes verticales sont placées sur la route juste avant un virage dangereux. Cela crée également une illusion de vitesse, grâce à laquelle les usagers appuient plus rapidement sur le frein. La conséquence est une diminution de 36% des accidents dans les 6 mois après le placement des lignes par rapport aux 6 mois précédant à la même période.
  3. En Angleterre des arbres et des haies sont placées sur le côté de la route de plus en plus près les uns des autres, de sorte que cela crée une illusion de vitesse, par laquelle les voitures circulent en moyenne 20% moins vite.

Publié 18-02-2015

  122