Sécurité

Fêtez le carnaval en évitant tout risque d’incendie !

À l’approche du carnaval, les services zonaux d’incendie sont très attentifs à la protection contre les incendies. De nombreuses villes et communes se montrent d’ailleurs proactives et organisent une réunion de sécurité pour leur carnaval. En prenant des mesures simples, le carnaval peut être célébré en toute sécurité. Dans cet article, vous trouverez quelques conseils pour éviter les incendies...

Une fête populaire pour tous !


À l’origine, le carnaval est une fête populaire païenne. Célébré par tout le monde, il fait la part belle à la farce (de façon ironique), à la folie et à l’exubérance frivole.

À l’approche du carnaval, les services zonaux d’incendie sont très attentifs à la protection contre les incendies. De nombreuses villes et communes se montrent d’ailleurs proactives et organisent une réunion de sécurité pour leur carnaval.

Le carnaval et l’alcool semblent indissociables. Comme, l’alcool influence les facultés de perception, on remarque moins rapidement que quelque chose ne va pas.
La combinaison des réjouissances et de la consommation d’alcool engendre un risque accru d’incendie. Comment éviter qu’un déguisement, un char ou des décorations ne prennent feu et que faire si cela arrive malgré tout ?

Des mesures simples permettent de fêter le carnaval en toute sécurité, que la fête se déroule dans une salle/un bâtiment ou dans un cortège de chars.

Voici quelques conseils pour un carnaval sans incendie.

Voies de secours

Le premier point important consiste à contrôler systématiquement (que la fête se déroule à l’intérieur ou à l’extérieur) où se trouvent les voies de secours sûres : emplacement des issues de secours, rues par lesquelles on peut rapidement évacuer les lieux.

Il convient également de rester attentif aux personnes avec lesquelles on se déplace : sortir ensemble, c’est aussi revenir ensemble.

Les portes et espaces d’évacuation qui ne donnent pas sur une issue doivent porter, de manière très lisible, la mention « SANS ISSUE » ou un autre pictogramme similaire.
Pictogrammes
L’emplacement de chaque issue doit être indiqué par un signal de sauvetage montrant l’emplacement de la sortie, comme indiqué dans cet article de senTRAL consacré à la signalisation d'évacuation

La deuxième ou troisième sortie peut éventuellement être indiquée par le signal de sauvetage « sortie de secours ».

La direction des voies d’évacuation, des voies de sortie et des escaliers qui conduisent vers ces sorties et issues de secours doit être indiquée avec un signal de sauvetage « direction d’une sortie de secours ».

Déguisement de carnaval

Un déguisement est inflammable : il peut entrer en contact avec une flamme nue et prendre feu. Les cigarettes sont également susceptibles de provoquer des incendies.

La vitesse à laquelle un vêtement s’enflamme et à laquelle les flammes se propagent sur le vêtement dépend de la forme, de la composition et de la structure du tissu. Les fibres végétales comme le coton s’enflamment plus facilement que les fibres animales comme la laine. Les fibres synthétiques comme le polyester s’enflamment plus difficilement mais fondent au contact du feu ; les gouttes de polyester fondu peuvent provoquer des brûlures.

Si un vêtement prend feu, il faut étouffer immédiatement les flammes avec de l’eau ou rouler sur le sol et utiliser une couverture anti-feu ou une veste. Les brûlures doivent être immédiatement refroidies à l’eau jusqu’à ce que les secours arrivent sur place et prennent la relève.

Décorations de carnaval
 

Guirlandes en papier, drapeaux, confettis, ballons et autres décorations représentent un risque de propagation rapide du feu. Attention aux cigarettes allumées ! Il convient de garder toutes les décorations à l’écart des sources de chaleur comme les générateurs d’électricité, les bougies allumées et les autres appareils qui libèrent de la chaleur.

Fêter le carnaval dans un bâtiment/une salle

Si le carnaval est fêté à l’intérieur, il faut connaître au préalable l’emplacement des voies d’évacuation et des issues (de secours).
Il convient également de vérifier où se trouvent les extincteurs et lances d’incendie.


 

Chars

Certaines zones de secours ont rédigé un avis concernant la protection contre les incendies (lors de la construction) des chars. La zone de secours Limbourg Nord a élaboré une check-list et chaque char est contrôlé avant le départ du cortège de carnaval.



Directives zonales relatives aux chars, établies par la zone de secours Limbourg Nord :

1. Chaque char doit être équipé d’au moins un extincteur portatif avec une capacité d’extinction de min. 1 UE (type poudre ou mousse/eau de minimum 6 kilos). Les extincteurs rapides de type CO2 sont autorisés uniquement en supplément. Les extincteurs rapides doivent être agréés BENOR et satisfaire à la norme EN 3.
L’entretien des appareils doit obligatoirement être réalisé chaque année conformément aux spécifications ANPI-NT 117. L’appareil doit être muni d’un label de contrôle récent.
Les extincteurs de camions sont autorisés si ceux-ci ont une unité d’extinction de minimum 1 UE. Ils doivent être contrôlés chaque année et leur date d’expiration ne peut pas être dépassée.
Les extincteurs de voitures personnelles ne sont pas autorisés car les appareils dont l’unité d’extinction est inférieure à 1 sont interdits. L’unité d’extinction de l’appareil est mentionnée sur celui-ci.
Pour l’achat et l’entretien des extincteurs, il est préférable de s’adresser à des entreprises affiliées à la fédération professionnelle FEBELMI.
S’il s’agit d’un nouvel extincteur, la facture doit pouvoir être présentée.

2. Le montage des éventuels générateurs de courant doit avoir lieu dans un espace prévu à cet effet, conçu dans un matériau incombustible. L’espace doit être abondamment ventilé de manière à ce qu’aucun mélange explosif ne puisse se former. L’aération doit donner directement sur l’extérieur. L’évacuation du groupe électrogène doit être dégagée et à une distance suffisante du matériau inflammable.
Les mesures de CO peuvent être effectuées par les pompiers lors des contrôles afin de vérifier si aucune situation dangereuse ne se présente.

3. La surcharge de l’installation électrique, les prises domino, les rallonges enroulées, les raccordements ouverts, les câblages nus... doivent être évités.

4. Il est interdit d’allumer un feu sur les chars.

5. L’utilisation et le transport des bouteilles de gaz sont interdits sur les chars.

6. Il est interdit d’utiliser des objets inflammables (sacs poubelle, gobelets en plastique...) comme cendrier.

7. Une lampe de poche en état de marche doit être présente sur le véhicule, à un endroit facilement accessible.
Cette disposition s’applique uniquement aux cortèges lumineux et cortèges du soir.

8. Un téléphone portable doit se trouver sur chaque véhicule afin de pouvoir prévenir rapidement les services de secours en cas d’incident.

9. Les boissons alcoolisées dont le degré d’alcool est supérieur à 20 % ne sont pas autorisées sur les chars.

10. L’utilisation de matériaux extrêmement inflammables doit être évitée autant que possible lors de la construction du véhicule.

11. Il convient d’être attentif au risque éventuel de chute des participants présents sur le char. Les mesures nécessaires doivent être prises pour éviter les chutes. Les garde-corps doivent être solidement fixés et avoir de préférence une hauteur minimale de 1,1 m avec au moins une lisse intermédiaire à 55 cm.

Les dispositions ci-dessous s’appliquent uniquement si le ravitaillement en carburant est autorisé.

12. Le transport des hydrocarbures éventuels, comme l’essence et le diesel, est autorisé uniquement dans des jerrycans métalliques. Les jerrycans ne peuvent être placés ni sur le char ni dans le véhicule tracteur.

13. Le remplissage des groupes électrogènes pendant le cortège n’est autorisé qu’aux emplacements préalablement définis.

14. Durant les opérations de remplissage, l’interdiction de fumer doit être strictement respectée à proximité du générateur. Lors du remplissage du réservoir à carburant, le véhicule doit être à l’arrêt et le groupe électrogène éteint.

15. L’utilisation d’un entonnoir métallique adapté au groupe électrogène est obligatoire pour remplir ce groupe électrogène.

Consignes complémentaires spécifiques aux organisateurs

16. Le responsable du cortège est tenu de communiquer les mesures de sécurité applicables à tous les participants. Ces mesures seront idéalement intégrées dans un règlement d’ordre intérieur. Ce règlement doit également contenir des instructions relatives aux réactions à adopter en cas d’incendie ou de calamité. Il doit aussi préciser l’emplacement du ravitaillement en carburant (le cas échéant).

17. Si le ravitaillement en carburant est autorisé pendant le cortège, un (ou plusieurs) lieu(x) doi(ven)t être prévu(s) afin de permettre aux chars de faire le plein durant le cortège. Aucun spectateur ne peut être présent sur ces lieux ; ceux-ci doivent en outre être facilement accessibles aux services de secours.

18. L’organisateur est tenu de communiquer un plan aux services d’incendie, avec l’itinéraire du cortège, les coordonnées des responsables et les données relatives au dispositif médical, s’il y en a un.

19. Les véhicules qui ne répondent pas aux mesures de sécurité applicables partent sous la responsabilité du responsable du cortège.

Check-list relative aux chars, établie par la zone de secours Limbourg Nord
Le responsable du groupe carnavalesque est tenu de parcourir la check-list ci-dessous avant le départ du cortège.



Et …… le cortège peut alors partir en toute sécurité !

Prenez soin les uns des autres et passez un beau carnaval à l’abri des incendies !


Plus d'informations sur senTRAL :

Publié 21-02-2018

  276