Flash-over imprévisible et mortel

Le dimanche 11 août 2019, un incident tragique s’est produit à Beringen lors d’un incendie. Deux pompiers d’Heusden-Zolder ont perdu la vie à la suite d’un flash-over ; un troisième pompier est grièvement brûlé. Le flash-over est l’un des phénomènes les plus redoutés par les soldats du feu. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Feu à l’air libre versus feu dans un compartiment

Lorsque vous brûlez des palettes en bois à l’air libre, une bonne partie de la chaleur s’évacue par rayonnement et convection. Les gaz de fumée chauds s’échappent également et se dissolvent dans l’air.

Si vous vous rapprochez du foyer, vous sentez que le rayonnement thermique augmente. À un moment, vous vous écartez automatiquement du feu, car ce rayonnement thermique est trop élevé et vous risqueriez sinon par vous brûler.

Imaginons à présent que vous brûliez ces palettes dans un espace entouré de murs. On parle alors de feu dans un compartiment ou en milieu clos. Tous les paramètres changent radicalement et sont imprévisibles.
Les murs, le sol et le plafond absorbent une grande partie de l’énorme rayonnement thermique et se réchauffent très rapidement. Le rayonnement thermique ne peut absolument pas s’échapper de la pièce.
À un moment donné, les murs, le sol et le plafond commencent à réfléchir le rayonnement thermique vers tous les autres matériaux inflammables présents dans ce compartiment. La fumée générée et les gaz de fumée chauds produits s’élèvent jusqu’au plafond et y restent. La pièce se remplit de plus en plus de ces gaz de fumée chauds qui ne peuvent en sortir.
Le processus se répète et d’autres matériaux inflammables s’embrasent sous l’effet de cette chaleur énorme. Un phénomène de pyrolyse se produit alors. La pyrolyse, littéralement décomposition par le feu, est un processus par lequel la matière organique est décomposée sous l’effet de la chaleur très élevée et en l’absence d’oxygène. Ce processus continu d’embrasement de différents matériaux inflammables permet au feu de se développer et de s’étendre très rapidement dans tout le compartiment.

Illustration : Flash-over ou embrasement généralisé éclair

Conditions de survenance d’un flash-over ou embrasement généralisé éclair

Trois conditions sont nécessaires pour qu’un flash-over se produise :
  • une température élevée ;
  • suffisamment de gaz inflammables et/ou de produits de décomposition (gaz de pyrolyse) ;
  • suffisamment d’oxygène.
Flash-over

La température de la pièce continue d’augmenter et atteint lentement mais sûrement la température d’auto-inflammation des gaz inflammables de la couche de fumée, qui varie entre 250 °C et 350 °C.
Le moment où la température d’auto-inflammation est atteinte et où les gaz de fumée chauds explosent est appelé un flash-over ou un embrasement généralisé éclair.
Le moment où un flash-over peut survenir est et reste imprévisible, ce qui en fait l’un des phénomènes les plus redoutés par les pompiers.

Publié 21-08-2019

  29