Garder les chauffeurs à son service grâce au carcooning

Comment faire pour recruter un chauffeur de camion ? Les offres d’emploi pullulent mais les candidats se font rares. Certaines sociétés tentent de les attirer avec un poste de conduite ergonomique tout confort ainsi que les gadgets de sécurité les plus récents.

Chauffeur de camion est un métier en pénurie depuis des années. Toute personne prête à grimper en cabine a le choix entre de nombreuses offres d’emploi, tant en Belgique qu’à l’étranger. Certaines entreprises essaient de se démarquer en offrant une cabine tout confort et ultra-équipée afin que les chauffeurs puissent en profiter en dehors des heures de travail. Quand on passe des semaines, voire des mois sur les routes d’Europe, on ne fait pas que travailler, on vit à bord. Les quelques mètres carrés de cabine font à la fois office de poste de travail, de cuisine, d’armoire, de salon, de salle à manger et de chambre à coucher. Un arsenal complet de systèmes de sécurité et de mesures ergonomiques favorisant le confort n’est donc pas du luxe.

« Les camions sont aujourd’hui de véritables logements sur roues. Mais ce luxe est vraiment indispensable car on attend actuellement beaucoup d’un chauffeur. De nombreuses sociétés de transport emploient par exemple des chauffeurs étrangers. Comme ces personnes sont loin de chez elles pendant de longues périodes et vivent littéralement dans leur véhicule, elles ont besoin d’un niveau de confort élevé pour exercer leur métier avec plaisir et dans de bonnes conditions », explique pour le Standaard Leon Frederix du Truck Center Frederix à Paal-Beringen.

Percolateur et micro-ondes

Pour un chauffeur de camion qui passe des heures au volant, un siège réglable de qualité équipé d’une suspension pneumatique est essentiel, tout comme un lit confortable pour reprendre la route frais et dispos. Certaines cabines sont même équipées de deux couchettes, celle du passager pouvant aussi servir d’armoire. Autre agrément pour les périples au long cours : la climatisation lorsque le soleil tape, un module d’air conditionné autonome pour les pauses et un chauffage nocturne pour un maximum de confort. Un transformateur 24-220 volts est également précieux s’il est assorti de suffisamment de prises et d’un hub de charge de batteries afin que le chauffeur puisse recharger simultanément sa tablette, son téléphone et son rasoir. Les cabines les plus modernes sont souvent équipées de la télévision, d’un frigo-box, d’un percolateur et d’un micro-ondes. « Les chauffeurs disposent généralement de leur propre téléviseur satellite mais tous ces appareils peuvent aussi être encastrés. On obtient ainsi un demi-mobile home sur quelques mètres carrés », poursuit Leon Frederix.

Radar et caméra

Pour toute personne qui prend la route aux commandes d’un 40 tonnes, la sécurité est bien entendu vitale. À l’heure actuelle, la vitesse de la plupart des camions modernes ainsi que la distance par rapport au véhicule qui précède sont automatiquement régulées à l’aide d’un radar et d’une caméra, ce qui déleste le chauffeur et accroît la sécurité routière. Dans un embouteillage, le poids lourd freine automatiquement puis réaccélère de lui-même tout en conservant une distance de sécurité suffisante.

Si les conditions empêchent le chauffeur de réagir à temps, le système de freinage d’urgence (EBA) entre en action. Un signal sonore retentit dans la cabine, le circuit de freinage se remplit pour réduire la vitesse de réaction, les feux stop s’allument pour avertir les véhicules suivants et une procédure automatique d’arrêt d’urgence est enclenchée.

Mais il y a mieux encore : les cabines modernes diffusent aussi un avertissement lorsque le camion dévie de sa trajectoire (lane departure warning) et sont pourvues d’un système électronique d’antiblocage des freins (ABS) et d’un contrôle de stabilité électronique (ESP). « Ou encore du verrouillage centralisé depuis l’intérieur, histoire de n’avoir aucune crainte lors du transit vers l’Angleterre ou d’un arrêt de nuit sur un parking », ajoute Leon Frederix. À l’avenir, ces dispositifs devraient être équipés d’un module intelligent qui avertit le chauffeur par des signaux d’alarme, des feux clignotants et des vibrations lorsqu’il commence à somnoler au volant. « On constate que les travailleurs apprécient beaucoup ces évolutions, même au niveau de l’équipement standard », conclut Leon Frederix.

>> Une cabine de camion moderne ressemble à celle-ci de nos jours.

Plus d'informations sur senTRAL :

Publié 14-09-2018

  8