Sécurité

Hommes et femmes : des fonctions différentes pour des risques différents

L’exposition aux risques liés au travail varie selon le sexe du travailleur. C’est ce qui ressort d’une étude de l’IRSST. Il s’agit, dans la plupart des cas, d’une différence significative des tâches exécutées par les hommes et les femmes.

L’étude est basée sur des données d’exposition existantes concernant 1.657 hommes et 2.073 femmes. Les experts ont attribué à chaque emploi occupé une ou plusieurs expositions à partir d’une liste de 243 substances possibles. Ils ont alors comparé les résultats.

L’exposition aux risques professionnels varie selon la fonction. On observe par exemple que 34,4 % des emplois occupés par les hommes sont jugés exposés aux gaz d’échappement de véhicules à moteur contre seulement 3 % pour ceux occupés par les femmes.
 
On note de même une différence importante en ce qui a trait à l’exposition aux coupes pétrolières, aux hydrocarbures aromatiques polycycliques, aux poussières de matériaux de construction et aux poussières d’abrasifs qui concerne surtout les hommes, alors que les emplois occupés par les femmes sont jugés davantage exposés aux poussières de tissus ou de fibres textiles et aux aldéhydes aliphatiques.
 
Les principaux agents chimiques auxquels hommes et femmes sont exposés sont les suivants :
  • champs magnétiques;
  • champs électromagnétiques pulsés;
  • fumée de Tabac ambiante;
  • liquides organiques volatils;
  • solvants organiques;
  • monoxyde de carbone.
La majeure partie de ces différences de proportion d’exposition disparaissait lorsque l’analyse était restreinte à une comparaison hommes-femmes à l’intérieur d’un même groupe professionnel. Finalement, après avoir tenu compte de la profession et du secteur industriel, seuls 3,1 % des différences de proportion d’exposition professionnelle subsistaient toujours sans explication évidente.
 
 
L’étude peut être consultée en intégralité à cette adresse.

Publié 10-02-2015

  25