Sécurité

HSE TrendCatcher - Result #1 : L’avenir des systèmes de management ISO

Selon 53% des répondants, au moins un système de management ISO a déjà été mis en œuvre dans leur entreprise. Il s’agit la plupart du temps de la norme ISO 9001. 14% des entreprises qui n’ont pas encore de système de management ISO prévoient d’en mettre un (ou plusieurs) en œuvre l’année prochaine. Le principal motif d’implémentation d’un tel système est l’amélioration du niveau de sécurité. Enfin, un cinquième des répondants considère que les systèmes de management ISO sont essentiels pour une gestion HSE efficace. 

Ces résultats ont été révélés par une enquête de Wolters Kluwer, le HSE TrendCatcher, réalisée par le bureau d’étude indépendant Verdantix (Royaume-Uni) en novembre 2017 auprès de 1 300 participants.
 

Importance des systèmes de management ISO 

22 % des répondants considèrent que les systèmes de management ISO sont essentiels à une gestion HSE réussie. Ils déclarent d’ailleurs que les systèmes de management sont régulièrement utilisés. 
 
43 % considèrent que les systèmes de management ISO sont précieux dans le cadre de la gestion HSE. 19 % d’entre eux ont donc recours à ces systèmes dès qu’ils sont nécessaires. Cependant, 24 % des répondants qui estiment que les systèmes de management sont utiles en font peu usage. 
 
Selon 21 % des répondants, les systèmes de management ISO ne sont pas nécessaires. Ils trouvent qu’un système propre à l’entreprise est suffisant pour garantir une bonne gestion HSE. 

Motif d’implémentation

Le principal motif d’implémentation d’un tel système est l’amélioration du niveau de sécurité (49 %). La satisfaction aux exigences des parties internes ou externes joue également un rôle important (43 %). L’amélioration de la politique environnementale se place en troisième position, avec 37 %. 
 
Selon 36 % des répondants, l’image de l’entreprise est un élément en faveur de l’implémentation d’un système de management. La tranquillité d’esprit (22 %), l’avantage commercial (18 %) et une position concurrentielle plus forte (14 %) constituent également des raisons importantes. 

Les normes ISO l’an prochain

L’an prochain, les professionnels HSE souhaitent majoritairement investir dans la norme ISO 45001 (12 %). Ceci s’explique par le fait que la norme OHSAS 18001 a récemment été remplacée par ISO 45001 (sécurité) et que la certification pour cette dernière n’est possible que depuis cette année. Les normes ISO 14001 (environnement) et ISO 50001 (énergie) occupent la seconde place avec 6 % chacune. 5 % des professionnels HSE souhaiteraient investir dans la norme ISO 9001 (qualité) l’an prochain. En ce qui concerne les normes ISO 27001 (sécurité de l’information) et ISO 22001 (sécurité alimentaire), ils sont 3 % à vouloir les implémenter.
 
L’approche de la direction est tout à fait différente. Seuls 3 % des membres de la direction souhaitent investir l’an prochain dans la norme ISO 45001. La plupart d’entre eux veulent investir dans la norme ISO 27001 (13 %). Ici aussi, l’explication est simple : le règlement général sur la protection des données entre en vigueur en mai. La direction souhaite par ailleurs investir dans les normes ISO 14001 et ISO 50001 (9 % pour chacune). 3 % des membres de la direction disent vouloir investir l’an prochain dans la norme ISO 9001 et 2 % dans la norme ISO 22001. 

 

La semaine prochaine, découvrez les résultats du HSE TrendCatcher à propos de la combinaison accrue avec la sécurité. 

Lisez toute la série d’articles : 
  • L’avenir des systèmes de management ISO
  • Combinaison accrue avec la sécurité
  • Stress et prévention psychosociale 
  • Applications 
  • Formation en ligne

Publié 07-06-2018

  292