Sécurité

Jan Jambon donne quelques explications sur la gestion des incendies libérant des particules d'amiante

L’amiante est largement répandu. Rien qu’en Flandre, il y aurait près de 3,7 millions de tonnes d’amiante utilisées dans divers produits. Le risque que des particules d’amiante soient libérées lors d’un incident est donc bien réel, et constitue toujours une menace pour la santé publique.

Etat des lieux

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) a fourni à la Chambre un bref état de la situation :
 
1/ Un groupe de travail est spécifiquement chargé de la problématique de l’amiante au sein du Centre fédéral de connaissances pour la Sécurité civile.
 
2/ La «procédure amiante» en cas d’incendie libérant des particules d’amiante a été spécifiquement élaborée pour les services d’intervention. Elle doit donc être intégrée en première instance au «plan d’intervention monodisciplinaire de la discipline 1».
 
3/ Les fonctionnaires communaux de la planification d’urgence seront informés de l’existence de la procédure afin qu’ils puissent veiller à ce que celle-ci soit intégrée aux processus de planification d’urgence des communes.
 
4/ L’inspection des anciens bâtiments par rapport à l’amiante est organisée par l’AR du 16 mars 2006 relatif à la protection des travailleurs contre les risques liés à l'exposition à l’amiante. Elle relève de la compétence du SPF Emploi.
 
5/ Une approche coordonnée basée sur un «inventaire actualisé de l’amiante» est souhaitable. Elle sera réalisée en concertation avec le SPF Emploi, les Régions et les administrations locales.
 
Le ministre Jambon confirme qu’il donnera à ses services la mission de prendre des initiatives en la matière. Selon le ministre, «il serait en effet très souhaitable que les secouristes de première ligne soient toujours informés de la présence éventuelle de particules d’amiante. Ils pourront ainsi prendre les mesures de prévention et de répression adéquates au niveau local».

Procédure amiante en cas d’incendie

Le groupe de travail a élaboré une formation «Procédure amiante en cas d’incendie» à laquelle 2 fiches d’action sont associées. Elle aborde notamment :
  • les différentes catégories d’incendies impliquant de l’amiante;
  • la manière dont les sapeurs-pompiers peuvent intervenir en toute sécurité en cas de présence éventuelle d’amiante, pendant l’intervention, pendant le contrôle et l’inspection, et après l’intervention.
En 2012, des sessions «train-the-trainer» ont été organisées autour de cette formation pour les instructeurs des 11 écoles du feu provinciales. Chaque membre des services d’incendie peut ainsi désormais suivre la formation dans sa propre province. Le groupe de travail fournit également des informations sur ce thème.

Publié 06-05-2015

  32