La sécurité incendie reste importante, également pendant la crise du coronavirus

Le lundi 4 mai, la première phase d’assouplissement des mesures prises dans le cadre de la crise du coronavirus a été initiée. Les sociétés peuvent reprendre leurs activités, mais le télétravail reste la norme. Les règles en matière de santé et sécurité pour tous les collaborateurs doivent être respectées dans ce cadre. La protection contre l’incendie est toutefois passée au second plan en raison des efforts déployés depuis le mois de mars pour se prémunir contre le coronavirus.

Ceci a depuis lors – et pour quelque temps encore – un impact considérable dans le secteur des entreprises. Le gouvernement a pris rapidement différentes mesures, entre autres le gel des activités publiques et économiques, pour contrôler la pandémie.
La sécurité incendie est mise à mal en raison de ces mesures. Le manque de personnel, la vigilance qui se relâche et les entretiens trop peu nombreux des équipements de protection commencent à avoir de graves répercussions.
Il ressort des chiffres nationaux que les incendies domestiques sont en augmentation et que les incendies dans les entreprises sont relativement nombreux malgré la diminution des activités.

(photo: archives- MA)

Toute l’attention est actuellement portée sur les moyens d’endiguer la propagation du virus en évitant tout contact physique avec autrui ou avec les infrastructures, ce qui fait naître une certaine indifférence :

il est recommandé de laisser les portes ouvertes et même les enlever pour éviter de devoir toucher la clenche

  • > le compartimentage est pourtant essentiel : les portes doivent rester fermées afin qu’en cas d’incendie, la fumée et le feu se répandent plus difficilement dans d’autres espaces de l’entreprise ;

l’entretien et le test des équipements de protection contre les incendies font l’objet d’une attention moins soutenue
  • > il y a moins de personnel, les organismes agréés tournent au ralenti et les contrôles ne peuvent être effectués que sous des conditions strictes.

Il est frappant de constater qu’en cas d’impact important de facteurs externes (en l’occurrence le coronavirus), l’attention est rapidement portée sur une solution et/ou des mesures qui y ont trait et que les autres aspects de la sécurité au travail soient mis de côté. De nombreuses sociétés, organisations, chaînes de magasins et bâtiments publics considèrent toujours la prévention et la sécurité comme une charge plutôt que comme un moyen de réduire les risques d’incendie.
Plus d’informations sur senTRAL :
Aperçu des mesures légales contre le Covid-19
Affiche porte de secours et porte coupe-feu : ne gênez jamais le passage ou la fermeture
Affiche : Incendie — Issue de secours
 


Auteur: Marc Aspeslagh

Publié 12-05-2020

  180