Le bien-être au travail face à la crise du coronavirus

Alors que vos plans d’action pour le bien-être au travail et la santé psychosociale étaient prêts pour 2020, voilà qu’une bombe tombée de nulle part vient les mettre à mal… Une crise de santé publique qui annule toutes les activités prévues et chamboule le « New World of Working » à toute vitesse. Comment gérer la situation ? Sur quels talents vous reposer pour traverser cette révolution ? Nous vous offrons quelques perspectives et conseils concrets pour garantir le bien-être de vos collaborateurs en ces temps difficiles.

Comment gérer la peur et l’incertitude ?
Toute crise apporte son lot de changements, ce qui réveille inévitablement la résistance, l’incertitude et la peur dans la population. Nous aimons nos routines, nos habitudes, même lorsqu’elles sont loin d’être parfaites. Alors, comment accompagner vos collaborateurs en cas de premiers signes d’angoisse ?
Quelques conseils :
  • Communiquez clairement et honnêtement ; informez vos collaborateurs des décisions et de leurs conséquences. Sachez admettre quand vous ne savez pas leur répondre.
  • Impliquez vos collaborateurs : demandez-leur ce dont ils ont besoin pour supporter avec plus ou moins de confort la situation, ce que l’organisation peut faire pour eux.
  • Accompagnez-les quand il le faut, mais accordez-leur aussi suffisamment d’autonomie : vos collaborateurs doivent savoir que vous êtes là pour eux, mais sont également en mesure de décider eux-mêmes de leur manière d’aborder certaines tâches et de s’organiser dans ce contexte exceptionnel (p. ex. combiner télétravail et garde des enfants).



Et le stress associé au télétravail ?

Outre le stress lié au travail, le télétravail s’accompagne aussi d’une foule d’autres facteurs stressants (s’occuper d’enfants, de parents, gérer l’isolement…). Les mécanismes de compensation habituels peuvent ne plus suffire. Il est dès lors important d’apporter des outils supplémentaires.
Quelques suggestions :
  • Apps de relaxation : Headspace, Calm, Breath2Relax sont des solutions simples pour agir au niveau individuel.
  • Pause de respiration : plutôt que de foncer toute la journée, prenez le temps de déstresser. Installez-vous 2 minutes au calme. Fermez les yeux et sentez le sol sous vos pieds. Concentrez-vous sur votre respiration et faites une dizaine d’inspirations et expirations lentes, en pleine conscience. Pour vous y aider, vous pouvez vous dire « inspire » et « expire » pendant l’exercice. Votre esprit s’égare ? Pas de problème, reprenez où vous étiez.
  • Essayez de voir les choses d’une autre manière : faites la liste des avantages inattendus de cette situation, de choses qui vous mettent de bonne humeur. Lisez-la quand vous en avez besoin.
  • Exercez votre positivité : prenez conscience que toute crise est une période qui connaît un début et une fin. La fin peut nous sembler lointaine, mais elle est bien réelle. Nourrissez-vous d’informations porteuses d’espoir et aidez ceux qui vous entourent à garder l’espoir eux aussi.

Comment maintenir les contacts entre collaborateurs ?
L’être humain est un animal social. Alors que nous travaillons chez nous en confinement, le besoin de connexion et de contacts humains se fait plus que jamais sentir. Fait intéressant : plus nous utilisons d’outils en ligne pour communiquer, moins nous nous sentons connectés.
Quelques conseils bienvenus :
  • Libérez du temps pour des contacts informels : commencez vos vidéoconférences par « Comment allez-vous ? », prévoyez des pauses café pour bavarder d’autre chose, ou organisez, pourquoi pas, des réunions « autour du feu de camp », sans ordre du jour, pour resserrer les liens entre collègues.
  • Fournissez du feed-back en suffisance : le feed-back plus direct échangé au bureau n’étant plus possible, certains peuvent ressentir de l’incertitude (Suis-je sur la bonne voie ? Est-ce que j’en fais assez ?). Les responsables d’équipe doivent ici redoubler d’attention !
  • Veillez à la sécurité psychologique : libérez de l’espace pour le partage d’expériences, d’inquiétudes, de questions et pour pouvoir reconnaître lorsque tout ne se passe pas comme prévu. Les liens n’en seront que plus forts pour surmonter la crise.
  • Accordez-vous, à vous comme à vos collègues, le droit d’exprimer vos émotions. Évitez que la peur ne s’installe sans être nommée. Elle ne ferait que grandir. Montrez-vous vulnérable et exprimez ouvertement pour créer un espace chaleureux où vos collègues pourront eux aussi prendre la parole.

En période de crise, les masques tombent. Les personnes et les entreprises laissent voir leur vrai visage. Cette pandémie peut vous offrir de précieux apprentissages pour aborder l’avenir avec confiance. Un avenir que nous devons dès aujourd’hui garantir en osant, surtout par ces temps de distanciation sociale, rester au plus proches les uns des autres et nous reconnecter. Prenez soin de vous et des autres !

Publié 31-03-2020

  419