Le guide générique de l’EU-OSHA pour un retour en toute sécurité sur le lieu du travail

Fin avril, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail a publié un guide générique COVID-19 proposant des lignes directrices non contraignantes pour toutes les entreprises et organisations en vue d’un retour sur le lieu de travail dans des conditions optimales de sécurité et de santé. Nous avons résumé pour vous quelques-unes de ces directives,en complément du guide générique belge.

Les employeurs et les travailleurs trouveront dans ce guide de l’OSHA des conseils pratiques sur la manière de préparer, élaborer et actualiser une évaluation des risques, sur les mesures à prendre pour réduire au minimum l’exposition aux sources potentielles de contamination, sur la reprise du travail ainsi que sur la manière de gérer l’absentéisme et l’organisation en période de télétravail. Le guide s’intéresse également à l’accueil des travailleurs malades et à leur « réintégration » après une absence pour maladie. Certains secteurs – dont la construction, le commerce de détail, l’alimentation, le transport et l’enseignement – font l’objet d’une attention spécifique.

Hiérarchie des contrôles au niveau collectif
Lors de la mise en place des mesures de contrôle visant à éliminer le risque, vous devez, en tant qu’employeur, donner priorité aux mesures collectives - qui seront éventuellement complétées par des mesures individuelles (comme l’utilisation d’EPI). Voici quelques exemples de mesures collectives :
Limitez-vous aux tâches essentielles et reportez les autres tâches à un moment où le risque sera moins élevé, en réduisant au minimum la présence de tiers.
Réduisez les contacts physiques entre les travailleurs et demandez aux personnes faisant partie d’un groupe à risque de télétravailler (dans la mesure où cela s’avère possible d’un point de vue pratique)
limitez toute interaction physique entre les travailleurs et les clients ; privilégiez les commandes en ligne ou par téléphone ainsi que les livraisons sans contact
pour la livraison des marchandises, privilégiez l’enlèvement ou la livraison à l’extérieur des bâtiments ; pensez à prévoir, pour les livreurs, les facilités sanitaires nécessaires
si la distanciation sociale ne peut être respectée pour des raisons pratiques, placez des barrières étanches entre les postes de travail
veillez à ce que chacun puisse se laver les mains (eau, savon et/ou gel désinfectant en suffisance) aux endroits appropriés
favorisez l’utilisation des transports individuels plutôt que des transports en commun, en prévoyant par exemple des places de stationnement supplémentaires et/ou des espaces sécurisés pour vélos.
Reprendre le travail après une période de fermeture
Procédez aux adaptations nécessaires (agencement des lieux de travail et organisation du travail) pour réduire au minimum le risque de contamination ; envisagez une reprise par étapes et veillez à ce que les travailleurs soient toujours correctement informés
soyez particulièrement vigilant envers les travailleurs qui présentent un risque élevé (affections chroniques, femmes enceintes...)
mettez en place un service d’aide et d’information pour les travailleurs qui s’inquiètent du risque potentiel de contamination suite à la reprise du travail

Gérer les travailleurs en télétravail

Autorisez les travailleurs à emporter chez eux le matériel qu’ils utilisent habituellement au bureau (ordinateur, écran, clavier, chaise de bureau, repose-pieds...) ; s’ils ne peuvent le récupérer eux-mêmes, faites-le livrer par une firme spécialisée.
Conseillez les travailleurs quant à la manière d’installer un poste de travail à domicile, en étant particulièrement attentif à l’ergonomie et à l’importance de bouger en suffisance.
Aidez les télétravailleurs qui éprouveraient des difficultés à utiliser le matériel informatique et les logiciels ; installer et utiliser les outils de téléconférence ou de vidéoconférence n’est pas évident pour tout le monde.
Veillez à une bonne diffusion des informations aux télétravailleurs, qu’il s’agisse de sujets stratégiques ou d’infos de routine ; une bonne communication favorise l’interaction sociale entre direction, supérieurs hiérarchiques et collègues.
Organisez régulièrement des réunions du personnel ou des réunions d’équipes en ligne pour limiter autant que possible le stress psychologique.
Aidez vos collaborateurs à trouver un bon équilibre entre travail et vie privée en étant clair sur les périodes durant lesquelles vous attendez d’eux qu’ils travaillent et soient disponibles.
Prendre soin des travailleurs qui ont été malades
Les personnes infectées par le COVID-19 et tombées (gravement) malades méritent une attention particulière au moment de reprendre le travail. Il sera peut-être nécessaire d’adapter leur charge de travail, mais aussi leurs horaires pour leur permettre de poursuivre leur rééducation. Certaines personnes ayant déclaré la maladie souffrent par la suite de faiblesse musculaire, mais aussi de problèmes de mémoire et de concentration, ce qui pourrait leur poser des défis supplémentaires dans leur travail. Un accompagnement spécifique du travailleur, décidé de commun accord entre le médecin traitant et le service de médecine du travail, facilitera significativement la reprise du travail. Il est bien sûr essentiel, dans ces démarches, de respecter strictement la confidentialité et la vie privée des travailleurs.
 


Auteur: Geert Van Cauwenberge

Publié 10-06-2020

  186