Sécurité

Le nombre de télétravailleur a doublé en huit ans

Le télétravail est à la hausse. En 2016, 12,9 % des travailleurs belges ont travaillé au moins une fois par mois à partir d’un autre endroit que le lieu de travail habituel. Entre 2008 et 2016, le nombre de télétravailleur a donc doublé.


 

Cause de l’augmentation

A quoi est due cette évolution ? Selon Kris Peeters, la méfiance à l’égard du télétravail s’en est allée progressivement. Il est toutefois important d’établir un dialogue clair entre l’employeur et les travailleurs, notamment en ce qui concerne la mise à disposition des moyens de travail digitaux. Un deuxième facteur est la prise de conscience que le télétravail comporte des avantages pour les deux parties. Ainsi, l’employeur économise un déplacement de la maison vers le travail, et le travailleur peut mieux combiner vie privée et vie professionnelle. L’inconvénient étant peut-être que la frontière entre vie privée et travail est mise en péril, car les travailleurs sont plus souvent connectés.

Télétravail occasionnel

En plus du télétravail structurel, la loi a mis en place un cadre pour le télétravail occasionnel. Ainsi, un travailleur peut par exemple travailler occasionnellement de la maison par exemple lorsqu’il est en panne ou qu’un plombier doit venir.

Surtout chez les travailleurs hautement qualifiés

Il est à noter que le pourcentage de travailleurs à domicile est beaucoup plus élevé chez les hautement qualifiés que chez les moyennes et basses qualifications. La croissance du télétravail est également plus importante chez les hautement qualifiés. Chez les moyennes et basses qualifications, le télétravail est respectivement de 5,1 % et 2,9 %. Tandis que près d’un quart des hautement qualifiés travaillent partiellement ou exclusivement à la maison. Ceci est principalement dû à la nature du travail qu’ils accomplissent.

Plus d’infos sur senTRAL :

 

Publié 17-07-2017

  65