Sécurité

Le refus de vaccination, un problème croissant pour l'OMS

Les vaccinations constituent un outil puissant de lutte contre les maladies graves. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) exprime donc sa préoccupation quant au nombre croissant de personnes refusant les vaccins.

«Les programmes de vaccination doivent avoir et maintenir une large portée. C’est seulement de cette manière qu’ils peuvent améliorer la santé et la prévention des décès. Le refus de vaccination est un problème croissant dans les programmes de vaccinations nationaux», explique le dr. Philippe Duclos, conseiller senior de la santé à l’OMS en ce qui concerne l’immunisation et rédacteur d’un article consacré aux recommandations quant aux refus de vaccinations.  
 
Pourquoi des gens refusent-ils encore de se faire vacciner ? Par peur et méfiance, mais également pour des raisons financières ou religieuses. Ainsi, certains sont, selon l’OMS, apeurés par des histoires incorrectes sur des femmes qui seraient devenues infertiles à cause de vaccinations.
 
Le refus de vaccination ne se limite en aucun cas à une seule classe sociale. En Occident, ce sont souvent des gens très instruits qui refusent les vaccinations. Ailleurs dans le monde, ce sont parfois des communautés isolées qui ne veulent pas entendre parler de vaccinations. Cela signifie qu’il n’y a pas de formule magique pour convaincre les gens de la nécessité de se faire vacciner, écrit l’OMS. Une bonne communication peut contribuer à combattre cette peur injustifiée.   

Voir aussi sur sentral :

Publié 28-08-2015

  65