Le respect des règles de lutte contre le coronavirus est fortement lié à un comportement sûr au travail

Le bureau d’études indépendant néerlandais TNO a examiné l’influence de différents facteurs sur respect ou non des règles prises dans le cadre du coronavirus. Deux stratégies visant à faire observer ces règles en ressortent. Ce n’est pas un hasard s’il s’agit d’outils qui sont également conseillés dans le domaine du bien-être au travail.

TNO a récemment mis en place une équipe « Brains4corona », qui coordonne divers projets liés au coronavirus. Un de ces projets avait pour objectif d’identifier les méthodes susceptibles d’être utilisées pour améliorer le respect des mesures de lutte contre le coronavirus.

Ce respect ne va pas de soi : de nombreuses personnes éprouvent des difficultés à suivre ces règles, pourtant simples. Il n’est pas évident pour tout le monde de limiter ses contacts et d’éviter les grands groupes.
L’étude de TNO a été menée au moyen de questionnaires en ligne, complétés par environ mille six cents personnes entre vingt et cinquante-cinq ans.


Comment veiller à ce que les gens suivent les règles ?
Il ressort de l’étude que deux stratégies ont un effet positif clair sur le respect des mesures liées au coronavirus.
L’utilisation d’une fiche d’aide « si..., alors... ». Une partie du groupe étudié a été encouragée à faire au préalable des plans « si..., alors... » pour les situations difficiles dans lesquelles il n’est pas évident de se conformer aux règles. Dans ce cadre, une fiche d’aide comportant différents scénarios (possibles) a été utilisée. Pour chaque situation, les participants ont indiqué le comportement le plus sûr.
Et cela a fonctionné, car le groupe disposant de ce document a déclaré mieux savoir quoi faire. Ces personnes ont indiqué s’être plus souvent tenues aux comportements imposés. Elles ont également affirmé recevoir moins de visites et éviter la foule, rester le plus possible chez elles et éternuer ou tousser plus souvent dans leur coude.
Susciter de l’empathie en montrant un message vidéo dans lequel une personne âgée vulnérable partage son expérience concernant le coronavirus. Les personnes qui avaient vu la vidéo se sentaient plus sensibles au coronavirus et avaient davantage l’intention de se conformer aux règles en la matière.
 

                                                                                          (photo: Unsplash - airfocus)

Un comportement sûr au travail
Les conseillers en prévention les plus alertes auront déjà fait le parallèle avec un comportement sûr au travail. En effet, les mêmes stratégies sont utilisées dans le domaine du bien-être au travail :
La fiche d’aide « si..., alors... » : il s’agit simplement de la technique d’analyse des risques « What if » ou une version plus structurée de « SWIFT ». Réfléchir au préalable en groupe (analyse interactive des risques) sur ce qui peut mal tourner et sur les bonnes solutions permet d’améliorer la conscience du risque.
Susciter de l’empathie par le biais d’un message vidéo est une application l’adage « une image vaut mieux qu’un long discours ». Dans le domaine de la prévention, nous essayons de communiquer autant que possible visuellement et nous recourons à des modèles qui font impression parce qu’ils sont, par exemple, victimes d’un accident du travail, mais aussi à des modèles positifs tels que « l’équipe la plus sûre du mois ». Ils sont utilisés pour communiquer efficacement à propos des risques.

Les conseillers en prévention qui appliquent ces stratégies (via l’employeur, bien entendu) sont plus susceptibles d’avoir l’esprit tranquille. Dans ce cadre, il est recommandé de tester et d’associer les différentes stratégies ou, comme le déclare TNO : « Si les gens prennent conscience qu’eux-mêmes et les autres courent des risques et si les mesures sont essentielles pour diminuer ces risques, ils seront motivés pour respecter ces règles. »


Plus d'informations sur senTRAL :
Communication et instructions : comment communiquer de manière convaincante sur la prévention ?
Communication et instructions : comment communiquer efficacement avec des groupes difficilement accessibles ?
Source (NL) : TNO, “Betere opvolging van coronamaatregelen door gedragsinterventies


Auteur: Michiel Sermeus

Publié 17-09-2020

  174