Sécurité

Les enseignants et les banquiers face à un plus grand risque de burn-out

Une nouvelle étude du Sociaal-Economische Raad van Vlaanderen (Serv), révèle que, l'année dernière, un travailleur sur dix a montré des symptômes de burn-out sous-jacents.

Ces travailleurs ne fonctionnent plus correctement, souffrent de problèmes de motivation et de difficultés de concentration – mais restent néanmoins opérationnels. Le Serv appelle à plus de prévention sur le lieu de travail, avec une vigilance particulière pour les ‘charges de travail excessives et les surcharges émotionnelles’. Mais également une attention supplémentaire pour les groupes à risques comme les travailleurs de plus de 55 ans.

L'étude montre clairement que certains employés - selon l'âge, le sexe et la profession - sont beaucoup plus vulnérables à l'épuisement professionnel que d'autres. En particulier dans l'éducation et le secteur financier et chez les dirigeants et administrateurs, le risque est beaucoup plus élevé. Les femmes risquent également de souffrir d’un burn-out plus rapidement que les hommes.

Plus d'informations sur senTRAL:
Les signes du burn-out: couplage individu et environnement de travail (La pratique)
Check-list - Stress au travail

Publié 05-01-2015

  105