Sécurité

Les étudiants jobistes sont les victimes toutes désignées de faits de harcèlement

 Les jobistes, les stagiaires et les travailleurs temporaires ou de week-end sont souvent la cible de faits de harcèlement et d'intimidation de nature sexuelle au travail.

Une cible quotidienne

Mary Vos fait partie d'un service social d'entreprise et officie comme personne de confiance chez Zorg van de Zaak, un réseau d'entreprises actives dans l'assistance et les soins médicaux en milieu professionnel. Son expérience l'a amenée à conclure que des centaines de travailleurs sont presque quotidiennement la cible d'intimidations et subissent un état de terreur psychique au travail.

Un problème majeur

Mary Vos précise toutefois qu'il n'existe pas de chiffres précis propres à la sous-catégorie des jobistes.
«Mais une enquête de TNO révèle que 7,8 pour cent du personnel subit un harcèlement au travail. Quand on sait que chaque année, près d'un million de jobistes sont employés par les entreprises, il est clair que cela pose un problème majeur.»

Trop peu informés

Les victimes ignorent souvent où et à qui s'adresser pour obtenir de l'aide, de sorte qu'elles peuvent rester très longtemps la cible de faits de harcèlement et de blagues graveleuses. Par ailleurs, les travailleurs temporaires redoutent aussi de perdre leur travail de vacances s'ils signalent le problème.

Davantage d'attention

Plusieurs articles récemment publiés dans la presse quotidienne et professionnelle donnent à penser que les employeurs devraient prêter davantage d'attention au problème du harcèlement au travail. Ils semblent souvent minimiser ces faits ou en tout cas en sous-estimer les effets sur leurs collaborateurs. Le prolongement logique de cette réflexion veut qu'ils s'occupent davantage du suivi de ces comportements de harcèlement ciblant spécifiquement les travailleurs temporaires (ou de vacances). En tout état de cause, une série de considérations générales s'imposent à l'employeur pour ce qui a expressément trait aux jobistes.
L'employeur a donc tout intérêt à redoubler d'attention pour le bien-être psychosocial des étudiants qu'il emploie.
 
Voir aussi sur senTRAL:


 

Publié 19-08-2015

  64