Les résultats surprenants de la semaine de 4 jours

L'idée de passer à une semaine de travail de quatre jours commence à faire parler d'elle. La chaîne américaine de burgers Shake Shack,des syndicats et le parti travailliste britannique comptent parmi les partisans de ce concept.

Voici pourquoi la semaine de travail de quatre jours pourrait être bénéfique.
Plus de 50 ans de recherche scientifique montrent un lien entre la semaine de quatre jours et une augmentation de la productivité.
Depuis les années ’70, il existe un nombre surprenant de recherches montrant qu'un temps de travail plus long est lié à une mauvaise santé ou que la diminution du temps de travail augmenterait la productivité.
Selon un document publié par l'ILO (Organisation Internationale du Travail) en 2018, « il a été démontré que le fait de travailler régulièrement pendant des heures excessivement longues réduit la productivité horaire en raison d'une plus grande fatigue et les travailleurs ayant de longues journées de travail et/ou une charge de travail importante signale une diminution de satisfaction au travail et de motivation. »
Au Japon, en août 2019, Microsoft a annoncé que le passage à la semaine de travail de quatre jours a entraîné une augmentation de 40 % de sa productivité. L'entreprise avait théorisé que le fait de libérer un jour supplémentaire par semaine pour les loisirs permettrait à ses employés de se reposer et d'être à nouveau productifs à leur retour.
Travailler 32 heures par semaine permet un meilleur équilibre entre vies professionnelle et privée.
Lorsque la société néo-zélandaise Perpetual Guardian a essayé la semaine de travail de quatre jours, elle a vu que l'équilibre entre le travail et la vie privée de ses employés s'est amélioré. Cette entreprise a depuis rendu la semaine de travail de quatre jours permanente.
Le New York Times a également rapporté que « la performance réelle des employés n'a pas changé lorsqu'ils ont travaillé pendant quatre jours au lieu de cinq ».
Il existe une théorie qui explique pourquoi la qualité du travail ne s'est pas détériorée : la plupart de nos huit heures de travail par jour ne sont pas consacrées au travail. Le ratio du temps passé à travailler est nettement amélioré en passant à 4 jours par semaine.
La semaine de travail de quatre jours rendrait globalement les gens plus heureux.
La contrainte d'être constamment connecté a complètement changé la façon de travailler et le lieu de travail. Les gens peuvent maintenant envoyer des mails professionnels sur leur téléphone au milieu de la nuit et faire des heures supplémentaires en faisant des recherches Internet pour leur travail le week-end. Être constamment connecté peut provoquer stress et burn-out.
Une façon de garantir que les travailleurs ne sont pas trop stressés ou au bord du burn-out est de s'assurer que les employeurs prennent soin d'eux. La semaine de travail de quatre jours pourrait être l'antidote au burn-out, en donnant aux employés le temps libre dont ils ont besoin pour créer un environnement de travail moins stressant et plus productif.
Des journées de travail plus longues rendent les gens moins heureux. C’est même plutôt l’inverse. En effet, le bonheur serait souvent lié à la quantité de temps libre dont une personne dispose.
La semaine de travail de quatre jours est également bénéfique pour la planète.
Il existe une corrélation directe entre l'allongement du temps de travail et l'augmentation des niveaux de pollution.
Si les Américains, qui ont un des temps de travail les plus longs au monde, travaillaient le même nombre d'heures que les Européens, les États-Unis consommeraient 20 % moins d'énergie.
Il est peut-être temps de changer concrètement notre rythme de travail.
Plus d’informations sur senTRAL :

Dans quelle mesure le travail flexible est-il réalisable ?
Le travail est de plus en plus intense

Publié 02-03-2020

  3