Limitation des vaccins annuels contre la grippe pour les entreprises

Dans une communication finale adaptée, l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé a formulé de nouvelles directives concernant la distribution, la délivrance et la prescription des vaccins contre la grippe. La vaccination par des services externes des travailleurs âgés de cinquante à soixante-cinq ans est reportée dans un premier temps. S’il n’y a plus suffisamment de vaccins après le 30 novembre, la vaccination sera peut-être annulée.

La demande de vaccins contre la grippe est beaucoup plus importante cette année, ce qui signifie que les 2,9 millions de vaccins commandés par la Belgique ne seront pas suffisants. Par conséquent, l’AFMPS a décidé de procéder à la délivrance des vaccins en deux phases.

De nouvelles directives avaient déjà été établies à la fin du mois dernier. Celles-ci prévoyaient que les services de prévention internes et externes ne recevraient pas les vaccins commandés pour les travailleurs ne faisant pas partie des groupes prioritaires à risque (c’est-à-dire les travailleurs de moins de cinquante ans n’appartenant pas au groupe cible de catégorie A).
Vaccination annulée jusqu’à nouvel ordre
Le 3 novembre, les médecins généralistes, pharmaciens et services de prévention ont reçu une communication leur indiquant que toutes les vaccinations prévues pour les personnes du groupe cible de catégorie B (autrement dit les personnes entre cinquante à soixante-cinq ans n’appartenant pas à la catégorie A) étaient annulées jusqu’à nouvel ordre. Seules les personnes issues du groupe de catégorie A (personnel du secteur de la santé, personnes de soixante-cinq ans et plus et personnes à risque de complications) peuvent encore se faire vacciner.
Le 30 novembre, la Conférence Interministérielle Santé Publique évaluera la situation pour le groupe prioritaire de catégorie A. S’il reste suffisamment de vaccins, les personnes de catégorie B (personnes entre cinquante et soixante-cinq ans n’appartenant pas à la catégorie A) pourront alors se faire vacciner.
Si, en revanche, il ne reste pas suffisamment de vaccins pour la catégorie A, les services externes devront remettre les vaccins encore à leur disposition à l’AFMPS. En outre, ils doivent dès à présent déclarer leurs stocks non destinés à la vaccination des personnes de catégorie A, afin que l’AFMPS puisse déterminer si ces stocks doivent être utilisés ailleurs.
Pour le moment, il est impossible de savoir si les travailleurs de catégorie B pourront se faire vacciner, et si oui, combien d’entre eux recevront le vaccin. On peut toutefois affirmer que la suite de la campagne de vaccination se déroulera de manière chaotique, et qu’il ne restera de toute façon plus de vaccins pour les personnes non prioritaires.
AFMPS

Auteur: Edelhart Kempeneers

Publié 09-11-2020

  13