Masque versus barbe et moustache : coronavirus rime-t-il avec rasage obligatoire ?

Barbes, moustaches et masques ne font pas forcément bon ménage. La crise sanitaire est encore bien présente, et en vue d’éviter au maximum toute contamination potentielle en fin d’année, il est plus que jamais essentiel de porter un masque qui recouvre suffisamment le visage. Pas évident cela dit pour les hommes dont la barbe rivalise avec celle de Saint Nicolas ou du père Noël. Quelles sont les règles à prendre en compte afin de concilier port du masque et pilosité faciale ?

Publié 03-12-2020

volodymyr-hryshchenko-ntantz2egka-unsplash

Les masques de protection et masques ne sont utiles que lorsqu’ils sont parfaitement adaptés au visage. Les hommes portant une barbe ou une moustache doivent se montrer particulièrement prudents, car la pilosité faciale peut compromettre la protection offerte par le masque. Faut-il dès lors proscrire les barbes et les moustaches en cette période de coronavirus ? Que peuvent faire Saint Nicolas et le père Noël ?

Les masques de protection sont utilisés en tant qu’équipements de protection individuelle (EPI) dans les environnements dangereux, par exemple en présence de substances et d’agents nocifs. L’ajustement et l’étanchéité des masques sont testés afin de garantir leur fiabilité. Quant au port du masque, il fait désormais partie de notre quotidien dès que nous mettons un pied à l’extérieur. Le port du masque nous protège, ainsi que les personnes qui nous entourent, contre les particules virales dans l’air et les autres microorganismes nuisibles.

Des recommandations claires concernant les types de pilosité à favoriser et à éviter sont donc les bienvenues. Les hommes qui portent volontiers la moustache peuvent s’inspirer des conseils repris sur le site web de l’institut américain NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health). À la suite de la campagne « Movember », ce dernier a publié un poster ludique montrant les types de pilosité à favoriser. De cette manière, les travailleurs devant porter le masque peuvent laisser pousser leur moustache en toute sécurité.

Sortez donc vos ciseaux, votre tondeuse ou votre rasoir et offrez-vous un rasage sans danger !

Le NIOSH précise que la barbe et la moustache n’entravent pas nécessairement le bon fonctionnement d’un masque de protection ou d’un masque : « it’s about to get a bit hairy ».

En bref, on peut se laisser pousser la barbe et la moustache, à condition toutefois que les poils soient recouverts par le masque et ne dépassent pas. Par exemple, une barbe complète ou des favoris sont à proscrire, alors que certains types de moustaches ne gênent pas la protection.

Les moustaches telles que la moustache « Dallas » ou la moustache « Zappa » sont compatibles avec le port du masque. En revanche, il faut éviter les moustaches de types « fer à cheval », « guidon » ou « Dali ».

Saint Nicolas et le Père Noël sont donc malheureusement tombés du bateau pour travailler avec un masque buccal. A moins qu'ils ne rasent leur longue barbe, mais ce n'est peut-être pas une option...

Plus d'informations sur senTRAL :

Essais de protection respiratoire avec test d’ajustement et test d’étanchéité

Protections respiratoires : équipements de protection individuelle

Equipements de protection individuelle : rôle du conseiller en prévention

Sources:

NIOSH Science Blog, “To Beard or not to Beard? That’s a good Question!”, 2 november 2017

Wikipedia

  277