Meilleures pratiques inspirantes pour sortir de la crise du coronavirus

 
Le partage d’expériences et des connaissances est également très utile dans le cadre des mesures prises pour lutter contre le coronavirus. La Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail a lancé une banque de données contenant des mesures possibles pour réduire les répercussions socioéconomiques négatives de la crise du coronavirus. Avec ce nouvel outil, baptisé « COVID-19 EU Policy Watch », la fondation donne une vue d’ensemble des meilleures pratiques pendant la crise, également en matière de bien-être au travail.
L’outil « COVID-19 EU Policy Watch » offre quatre atouts :
  • une liste et un état des lieux des différentes mesures prises pour lutter contre le coronavirus dans le domaine du travail et sur le plan économique au sein de l’Union européenne, mais également au Royaume-Uni et en Norvège ;
  • une plateforme d’information partagée afin que les États membres puissent échanger des expériences ;
  • le partage des meilleures pratiques et ainsi fournir une source d’inspiration pour les autorités et les entreprises qui veulent rester en activité pendant la crise ;
  • le lancement d’un outil afin d’identifier les évolutions et les tendances internationales.


Les autorités, les entreprises et les partenaires sociaux ont dû réagir rapidement pendant la crise du coronavirus. La tâche n’a pas été simple, car personne ne savait comment la crise évoluerait ni toujours évaluer quel serait l’impact des mesures d’aide. C’est pourquoi il est bon de faire un premier point sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.
Quelles informations sont mises à disposition ?
La nouvelle banque de données contient des mesures prises par les autorités, mais aussi des conventions collectives de travail étendues ainsi que des initiatives régionales et locales.
Les cas – actuellement au nombre de 480 – ont été fournis par le réseau de correspondants de la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail. Pour la Belgique, il s’agit de l’Onderzoeksinstituut voor Arbeid en Samenleving (HIVA), qui fait partie de la KULeuven.
La base de données est uniquement disponible en anglais et compte huit grandes catégories :
1. Supporting businesses to stay afloat (comment rester à flot en tant qu’entreprise ?)
2. Employment protection and retention (protection et maintien de l’emploi)
3. Income protection beyond short-time work (protection des revenus à long terme)
4. Measures to prevent social hardship (mesures sur le plan socioéconomique)
5. Ensuring business continuity and support for essential services (garantie de la continuité des activités et des services essentiels)
6. Protection of workers at the workplace (bien-être au travail)
7. Reorientation of business activities (réorientation de l’activité économique)
8. Supporting businesses to get back to normal (soutien aux entreprises pour reprendre une activité normale)
Il est possible d’utiliser des filtres et de travailler par exemple par pays, par secteur ou encore par profession.
Le COVID-19 EU Policy Watch sera adapté et mis à jour en juillet et en octobre.
Cliquez ici pour avoir directement accès à la banque de données.
La reprise post-confinement - Questions et réponses

Auteur: Michiel Sermeus

Publié 10-06-2020

  154