Nouvelles lignes directrices en matière de premiers secours pendant la crise du coronavirus (mise à jour)

En raison de la propagation épidémique du virus SARS-CoV-2, la Croix-Rouge a édité de nouvelles directives concernant les premiers secours en cas d’accident en Belgique. Ces directives sont d'application depuis le mois d'avril et sont calquées sur les lignes directrices et principes éthiques publiés par le Conseil Belge de Réanimation (BRC). Le BRC a rédigé, en juin, un nouveau document sur la base duquel les directives de la Croix-Rouge ont été elles aussi modifiées.

Le principe général en matière de secourisme reste d’application. Les premiers secours ou les manœuvres de réanimation ne peuvent PAS être entamés si la sécurité du secouriste ne peut être garantie. Étant donné que l’on peut être porteur du SARS-CoV-2 sans (encore) en présenter les symptômes, toute personne est considérée comme potentiellement contaminée.
Quels sont les changements intervenus depuis la version du mois d’avril ? Il est désormais permis d'approcher la victime même si le secouriste ne porte pas de masque nasobuccal. Ce dernier reste toutefois recommandé. D'autre part, les gants ne sont plus obligatoires.
En cas de réanimation, seules les compressions thoraciques sont permises. La ventilation bouche-à-bouche n’est pas autorisée, même avec un masque de poche ou une protection faciale. Il convient de couvrir correctement le nez et la bouche de la victime à l’aide d’un masque, d’un linge ou d’un vêtement afin d’éviter la propagation des particules aéroportées. Chez les nourrissons et les enfants, il est déconseillé d’utiliser un tissu ou un linge autre que le masque nasobuccal pour couvrir le visage.


Auteur: Edelhart Kempeneers

Publié 22-07-2020

  85