Parler des troubles musculosquelettiques grâce aux lanceurs de discussion

Avez-vous déjà entendu parler des lanceurs de discussion ? Selon l’agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), entamer la discussion sur les troubles musculosquelettiques (TMS) est un bon début pour gérer cette problématique sur le lieu de travail.

Des troubles musculosquelettiques sont de plus en plus souvent constatés sur les lieux de travail en Europe. L’EU-OSHA entend exhorter les collaborateurs et les dirigeants à ne pas fermer les yeux sur ce phénomène, mais au contraire à l’exposer au grand jour.
Pour les y aider, l’EU-OSHA publie une série de lanceurs de discussion sur le thème des troubles musculosquelettiques.
   L’agence entend ainsi atteindre les objectifs suivants :

  • encourager les travailleurs à entamer la discussion sur les TMS au travail. Grâce à la discussion ou au moins à l’initiation à celle-ci, les travailleurs devraient se sentir mieux informés et mieux armés pour faire face aux situations dans lesquelles des décisions sont prises pour la prise en charge des troubles musculosquelettiques ;
  • permettre aux travailleurs et dirigeants de reconnaître l’importance du signalement précoce des symptômes afin de réduire le risque d’apparition de troubles musculosquelettiques chez les travailleurs et de favoriser une vie professionnelle durable.

Les fiches « lanceurs de discussion » ont été conçues pour encourager et mener à bien les discussions de groupe au sujet des TMS sur le lieu de travail. Elles peuvent également être utilisées dans le cadre de formations ou dans l’enseignement professionnel.
Les fiches ont été élaborées par la ROSPA (Royal Society for the Prevention of Accidents), au Royaume-Uni, pour le compte de l’EU-OSHA. Elles présentent des scénarios (point de départ d’une discussion) et proposent des thèmes de discussion ainsi que des questions introductives.
Les douze lanceurs de discussion sont les suivants :
1. chauffeur-livreur (coursier) ;
2. collaborateur de magasin ;
3. travail des hommes, travail des femmes et troubles musculosquelettiques (concrètement : travail dans une usine de transformation de poisson) ;
4. collaborateur dans un restaurant d’entreprise (découpe des légumes à la main) ;
5. vibrations transmises au système main-bras (opérateur de machine dans un environnement de production) ;
6. petites entreprises familiales (cette fiche s’adresse aux collaborateurs administratifs qui doivent déplacer et porter du matériel) ;
7. collecte de données sur les symptômes précoces des troubles musculosquelettiques (« cartographie corporelle ») ;
8. éducation précoce et cartable (comment aborder le sujet des TMS chez soi et pendant ses loisirs ?) ;
9. douleurs à la nuque et aux épaules liées au travail de bureau ;
10. douleurs dorsales suspectées d’être d’origine professionnelle ;
11. diagnostic d’arthrite – informer l’employeur ;
12. communiquer avec un travailleur au sujet de son arthrite.
Lanceurs de discussion sur le lieu de travail concernant les troubles musculo-squelettiques
Troubles musculo-squelettiques: Ressources pour les discussions de groupe sur le lieu de travail
Plus d'informations sur senTRAL :
Conditions d’efficacité des interventions de prévention
Lésions attribuables au travail répétitif (LATR)
Prévention des dorso-lombalgies d'origine professionnelle


Auteur: Michiel Serneus

Publié 06-08-2020

  185