Sécurité

Pas d’extension de deux mois du salaire garanti en cas d’incapacité de travail

La période de salaire garanti en cas d'incapacité de travail ne passera finalement pas à deux mois, a annoncé lundi le ministre de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V), dans les colonnes du Morgen et du Laatste Nieuws.

"Un nouveau coup dur pour les travailleurs", a réagi la CSC. La mesure, à charge des employeurs, devait être appliquée dès le 1er janvier 2016. A l'heure actuelle, un employé en incapacité de travail touche son salaire durant un mois, avant de passer sur la mutuelle. Une période qui équivaut à deux semaines pour un ouvrier.
 
L'accord de gouvernement prévoyait que la période de salaire garanti en cas d'incapacité de travail passe à deux mois. Une mesure qui visait à harmoniser les statuts d'employé et d'ouvrier ainsi que permettre à l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) d'économiser quelque 345 millions d'euros. Il s'agissait également d'un moyen avancé par le gouvernement pour responsabiliser les employeurs en matière d'incapacité de travail.
 
La mesure, vivement dénoncée par les organisations patronales, est annulée. "L'extension du salaire garanti ne sera pas appliquée. Il en a été décidé ainsi au cours de la semaine dernière", annonce le cabinet du ministre de l'Emploi dans les quotidiens. Le gouvernement assure que les employeurs seront "responsabilisés" d'une autre manière.
 
Les employeurs ont fait part de leur soulagement. "L'extension du salaire garanti était le seul point positif pour les employés dans l'accord de gouvernement", dénonce pour sa part la CSC.

Publié 06-08-2015

  75