Sécurité

Pourquoi prend-on des risques au travail ?

Malgré toutes les analyses de risques, procédures et mesures de prévention que les entreprises mettent en place, les travailleurs semblent prendre des risques inutiles. Cependant, la plupart des mesures de prévention sont juste du bon sens. Alors pourquoi prend-on tout de même des risques inutiles ?

Manque de formation

La mise en place de procédures et de méthodes de travail sures constitue une importante partie de la politique de prévention, mais tout ce travail est inutile si les travailleurs n’en tiennent pas compte. Le problème est souvent lié à un manque d’information. Un travailleur ne sait pas toujours précisément ce qu’on attend de lui sur le lieu de travail. Dès lors, il est important lors de la mise en place des mesures de prévention d’également tenir compte systématiquement de la formation des travailleurs.

Une faible hiérarchie

Les travailleurs prennent exemple sur leur hiérarchie. Lorsque les managers adoptent eux-mêmes un comportement dangereux ou ignorent le comportement dangereux des autres, ils donnent l’impression que cela est approuvé. Il est donc également important de dénoncer aussi bien les managers que les travailleurs lorsqu’ils adoptent un comportement fautif.

Si des règles sont établies concernant le bon comportement à adopter sur le lieu de travail, des moyens d’intervenir doivent également être prévus lorsque ces règles ne sont pas respectées. Un manager doit dans ce cas prendre des mesures disciplinaires. Une possible façon de faire est d’insérer dans le contrat de travail des lignes directrices claires et des sanctions en cas de non-respect de ces lignes directrices.

De plus, l’accent ne peut pas être mis uniquement sur le comportement du travailleur. Les accidents de travail ne se produisent pas uniquement à cause des travailleurs. La hiérarchie doit également veiller à ce qu’aucune décision ne soit prise qui exposerait les travailleurs à des risques inutiles.

Comportement immature

Les baptêmes sont une manière idéale de créer une bonne ambiance de travail. Souvent, un nouvel arrivant doit passer une épreuve de l’une ou l’autre manière. Des limites doivent cependant être fixées concernant ce genre de comportement. Les baptêmes peuvent avoir leur place au sein de la culture d’entreprise, mais ne peuvent pas induire des risques supplémentaires.

De plus, il doit être tenu compte de comment un travailleur peut adopter ce comportement et s’il ne risque pas de perdre le contrôle. La frontière entre l’exécution d’un baptême et le harcèlement est souvent très fine.

Mauvaise approche

De nombreuses entreprises souhaitent adapter leur culture d’entreprise et le comportement de leurs travailleurs, mais sans effet. Souvent, il s’agit d’une campagne isolée ou d’une formation qui génèrent des résultats limités. Apprendre le bon comportement est difficile, mais supprimer un mauvais comportement est encore plus difficile. Pour obtenir un bon et effectif changement, vous devez fixer des objectifs sur une période plus longue. Pour les travailleurs, il est aussi bon de recevoir un incitant à atteindre ces objectifs (monétaire ou non). Mais le plus important reste la surveillance constante.
 

Publié 26-07-2017

  50