Sécurité

Presque 10% des travailleurs flamands souffrent d'un burnout

Selon une étude du conseil économique et social de Flandre (Sociaal-Economische Raad van Vlaanderen, SERV), 9,6% des travailleurs et 10,2% des indépendants en Flandre ont souffert en 2013 d’une intense fatigue mentale et de troubles liés au burnout. Pas moins de 220.000 travailleurs et 33.000 travailleurs sont touchés. Ces personnes sont encore au travail, mais ne parviennent plus à travailler correctement.
Moniteur de la qualité des conditions de travail
Depuis 2004, la «Stichting Innovatie en Arbeid» (Fondation Innovation et Travail) établit, tous les 3 ans, un moniteur de la qualité des conditions de travail (ou «Werkbaarheidsmonitor») pour la Flandre. Cet outil permet de mesurer la fatigue psychique (ou stress au travail), sur la base de deux critères: 
  • la fatigue psychique problématique (une situation non acceptable du point de vue de la santé, où les travailleurs ont besoin d’un temps anormalement long pour récupérer d’une journée de travail)
  • la fatigue psychique intense (état qui empêche de fonctionner correctement au travail et durant le temps libre).
     
Surtout les plus âgés
Chez les travailleurs de moins de 30 ans, 7,5% sont confrontés à des situations de burnout, chez les plus de 50 ans, cette proportion dépasse les 10%. Les cas de burnout se rencontrent donc dans toutes les tranches d’âge, mais le risque augmente avec l’âge.
 
Le pourcentage de cas de burnout chez les travailleurs est plus élevé chez les femmes (10,1%) et les travailleurs à temps plein (10,0%) que chez les hommes (9,1%) et les travailleurs à temps partiel (8,7%). Chez les cadres (moyens) (12,1%) et les enseignants (11,9%), ce pourcentage est significativement plus élevé que pour les autres catégories professionnelles.
Causes: charge de travail et charge émotionnelle
C’est surtout la charge de travail élevée qui est à la source du burnout: principalement, la charge quantitative de travail, mais également la charge émotionnelle. Les pourcentages relativement élevés de burnout chez les enseignants en sont la preuve.
 
Mais d’autres facteurs liés au travail jouent également un rôle. Les travailleurs qui entretiennent une relation tendue avec leur supérieur encourent deux fois plus de risques de développer des symptômes de burnout. Pour les travailleurs indépendants, on constate qu’un déficit de compétences en matière de management et de gestion de l’organisation constitue un facteur important de burnout.
 
 
Le rapport peut être consulté dans son intégralité sur le site du Serv et de plus amples informations sur le moniteur de la qualité des conditions de travail se trouvent sur www.werkbaarwerk.be.

 

Publié 13-01-2015

  55