Prévention de l’incendie : une société interdit le rechargement des batteries des vélos électriques

Les batteries des vélos électriques ne peuvent désormais plus être rechargées dans les bâtiments du groupe d’hôpitaux GZA car elles sont à l’origine d’un risque non négligeable d’incendie.

Au Benelux, dix incendies à une habitation ont été déplorés l’année dernière en raison du chargement de batteries de vélo défectueuses.

GZA est la première société à introduire une interdiction de recharger les batteries des vélos électriques. Il ressort d’une enquête menée par le service de prévention du groupe d’hôpitaux que les batteries se trouvaient à différents endroits des bâtiments (bureaux, couloirs...). Le rechargement a été proscrit afin de réduire le risque d’incendie.

Le groupe cherche actuellement une solution pour les travailleurs qui viennent travailler avec leur vélo électrique. Une option pourrait être d’aménager un espace dans lequel le rechargement des batteries est sécurisé et contrôlé.
 
 
Plus d'informations sur senTRAL :

Publié 12-04-2019

  171