Sécurité

Protection des anciens bâtiments contre l’incendie : peut mieux faire au niveau de l’entretien et du contrôle

Une enquête réalisée par la fédération des entreprises technologiques Agoria révèle qu’une entreprise sur deux spécialisée dans la sécurité incendie estime que les bâtiments de notre pays ne sont pas suffisamment performants en termes de protection contre l’incendie. Ce sont surtout l’entretien et le contrôle de la sécurité incendie des bâtiments anciens qui s’avèrent déficients.
 

Enquête sur la sécurité incendie

 
Agoria a organisé une enquête auprès d’une centaine d’entreprises établies en Belgique et spécialisées dans la sécurité incendie. À la question de savoir si les bâtiments belges sont bien protégés contre l’incendie, 52% répondent par la négative. Pour améliorer cette sécurité, 36 pour cent estiment qu’il est nécessaire d’imposer un meilleur respect des règles et 23 pour cent plaident en faveur de règles d’exploitation plus strictes, comme l’obligation d’un entretien régulier. 
 
Marc Lambotte, CEO d’Agoria, commente ces résultats : « Les bâtiments récents obtiennent généralement de bons scores en matière de sécurité incendie, mais il y a des manquements en ce qui concerne le contrôle des bâtiments plus anciens. Il est courant que ces derniers ne soient pas protégés contre l’incendie ou ne soient pas équipés d’un système de qualité. De plus, certains font appel à des installateurs qui ne respectent pas les normes et ne placent pas les produits correctement. Nous conseillons donc de ne pas faire d’économies sur la sécurité incendie, de penser à l’entretien et de collaborer avec des partenaires fiables. »
 
La sécurité incendie des anciens bâtiments
 
La sécurité incendie comporte trois volets :
la protection passive de la construction ;
la protection active, comme l’installation de sprinklers, de détecteurs, de systèmes d’alerte vocaux, de systèmes d’évacuation de la fumée et de la chaleur...
 
Pour ce qui a trait aux aspects propres à la construction, il n’est pas toujours évident d’appliquer les prescriptions législatives en matière de sécurité incendie dans les bâtiments anciens ou classés. Pourtant, il existe parfois une solution qui s’en rapproche et qui permet de satisfaire à la législation.

senTRAL propose ainsi un exemple pratique d’utilisation d’éléments existants dans des ouvrages classés ou anciens pour aménager une voie d’évacuation conformément à l’esprit de la loi.
 

Label de qualité FISQ et label FCB

 
Les fournisseurs et les entreprises d’installation regroupés au sein d’Agoria et de l’asbl Fireforum, qui réunit tous les intervenants concernés, ont récemment mis en place un label de qualité FISQ (Fire Safety Quality) ainsi qu’un label FCB pour les bâtiments (Fireforum Certified Building).
 
Les entreprises (installateurs, exploitants, gestionnaires...) disposant de ces labels garantissent la qualité de leurs systèmes de sécurité incendie de l’installation jusqu’à l’exploitation (entretien et maintenance inclus). Par cette initiative, le secteur entend inciter les gestionnaires d’infrastructures (privés et publics) à collaborer avec des partenaires fiables.
 

Plus d’infos sur senTRAL :

 

Publié 13-06-2017

  153