Quelle est la précision des applications de mesure acoustique ?

Depuis juin 2013, 60 % des téléphones mobiles sont des smartphones, ce qui représente plus de 140 millions d’appareils. Diverses applications de mesure acoustique qui font usage du micro intégré à l’appareil (ou d’un micro externe pour les plus sophistiquées) sont apparues depuis lors. L’utilisation de ces applications peut avoir un impact significatif sur l’analyse et le contrôle du bruit sur les lieux de travail dès lors que n’importe quel smartphone peut en principe servir de dosimètre. L’application doit toutefois répondre à un certain nombre de critères minimaux en termes de fonctionnalité, de précision et de pertinence pour être considérée comme un outil acceptable au travail.

Le NIOSH a réalisé une étude sur la précision des multiples applications de mesure acoustique disponibles afin de vérifier si elles étaient fiables pour mesurer les niveaux de bruit avec précision. Pour ce faire, l’Institut a sélectionné un échantillon représentatif de divers smartphones et tablettes populaires disponibles dans le commerce en juin 2013. Au total, 130 applications iOS ont été téléchargées, dont 10 répondaient aux critères de sélection. Par ailleurs, 62 applications Android ont été évaluées, dont seules 4 satisfaisaient partiellement à ces mêmes critères. Comme les critères de sélection n’étaient qu’en partie rencontrés par les applications Android, il s’est avéré impossible de réaliser une étude comparative des produits iOS et Android.

Les chercheurs ont généré un bruit compris dans la plage de fréquences de 20 Hz à 20 kHz, à des niveaux sonores variant entre 65 dB(A) et 95 dB(A). En 2013, 3 applications ont réalisé des mesures s’inscrivant dans le cadre de référence de 2 dB(A). Étant donné que les normes prescrivent que les instruments de mesure acoustique doivent présenter une précision d’environ 2 dB(A), un certain nombre d’applications peuvent être utilisées dans l’environnement de travail.

Une étude de suivi a été menée à bien en novembre 2016, en faisant usage de micros externes pour analyser la précision des applications sur smartphone. Cette étude a montré que des mesures s’inscrivant dans le cadre de référence d’1 dB(A) étaient possibles en cas d’utilisation de micros externes. Calibrés, ces derniers améliorent en effet considérablement la précision des applications de mesure acoustique.

Une seconde étude de suivi a ensuite été réalisée en décembre 2018. Ses résultats révèlent que les applications ayant recours à un micro externe répondent à la plupart des exigences de la norme IEC 61672/ANSI S1.4-2014.

Conclusion

Les défis à relever restent importants lorsqu’il s’agit d’utiliser des smartphones pour mesurer l’exposition au bruit. Les applications sur smartphone sans recours à un micro externe peuvent être utiles pour se faire une première idée des niveaux de bruit au travail mais n’offrent pas une précision suffisante. Les résultats des applications sont en revanche significativement meilleurs lorsqu’un micro externe est utilisé.

Plus d'information sur senTRAL :
Mesure et évaluation du bruit : exemple illustrant la méthode par tâche (ISO 9612)
NBN EN ISO 9612 - Acoustique - Détermination de l'exposition au bruit en milieu de travail - Méthode d'expertise
 

Publié 04-03-2019

  108