Sécurité

Quelle signalisation mettre en place lors de la maintenance d’un ascenseur ?

La maintenance d’un ascenseur peut s’avérer être une opération critique pour la sécurité des intervenants, mais également des utilisateurs. Il est donc primordial de prendre les mesures nécessaires afin de préserver les travailleurs des risques liés à ce type d’opérations.

Un ascenseur répond à la définition d’«équipement de travail», tel que déterminée à l’AR du 12 août 1993 concernant l’utilisation des équipements de travail. Lors de travaux de maintenance aux ascenseurs, il est alors conseillé d’appliquer de la procédure de verrouillage des équipements de travail (Lock-out/Tag-out ou LOTO).
Un des panneaux recommandé lors de cette procédure :


Des signalisations et des pictogrammes facilement compréhensibles

Par contre, la norme EN 13015 précise «Si l’appréciation des risques du service de maintenance montre que des avertissements spécifiques complémentaires sont requis pour les besoins de la maintenance, ceux-ci doivent être apposés directement sur l’installation/le composant ou bien, lorsque cela est impossible, à proximité immédiate. Les marquages, signalisations, pictogrammes et avertissements écrits doivent être facilement compréhensibles et sans ambiguïté. Des signalisations et des pictogrammes facilement compréhensibles doivent être utilisés de préférence aux avertissements écrits. Des signalisations ou avertissements écrits indiquant simplement «DANGER» ne doivent pas être utilisés.»

Tous les risques résiduels doivent être indiqués

Le SPF Emploi recommande «au gestionnaire de l’ascenseur de veiller à ce que tous les risques résiduels soient indiqués par des panneaux d’avertissement dans la salle des machines de l’ascenseur, la gaine d’ascenseur et dans la cuvette, de sorte que toutes les personnes qui viennent y travailler soient informées des risques».


   
Panneaux d'avertissement sur les portes et trappes de la salle des machines





Publié 02-05-2016

  39