Sécurité

Retour au travail : un outil pour identifier les obstacles

Un nouvel outil favorise le retour au travail de personnes ayant des troubles mentaux ou musculosquelettiques.
L’outil ORTESES (Obstacles au Retour au Travail Et Sentiment d’Efficacité pour les Surmonter) vient d’être validé par des chercheurs canadiens. Ils l’ont testé en trois phases. Dans un premier temps, les participants ont rempli le questionnaire ORTESES et un questionnaire sociodémographique. Deux semaines plus tard, en phase 2, on a vérifié si les résultats du questionnaire restent stables. Enfin, la phase 3, qui s’est déroulée six mois après la phase 1, a testé la validité prédictive de l’outil. Tous les participants de la phase 1 étaient alors recontactés par téléphone pour prendre connaissance de la reprise ou non de leur activité professionnelle.
 

Les résultats
 

La version initiale de l’outil comptait 97 énoncés répartis entre six grandes catégories conceptuelles. Mais l’analyse a fait ressortir 46 énoncés répartis sur dix dimensions :

  • appréhension d'une rechute
  • difficultés cognitives
  • difficultés liées aux médicaments
  • exigences du poste de travail
  • sentiment d'injustice organisationnelle
  • relation difficile avec le supérieur immédiat
  • relations difficiles avec les collègues
  • relations difficiles avec la compagnie d’assurance
  • conciliation famille-travail difficile
  • perte de motivation à retourner au travail.
Les dix dimensions demeurent stables dans le temps (2 semaines) chez les deux populations : troubles mentaux courants (TMC) et troubles musculosquelettiques (TMS).

En plus du nombre de semaines d’absence du travail et de la douleur perçue, quatre dimensions (obstacles perçus et sentiment d’efficacité) prédisent le retour au travail des personnes ayant un TMS :

  • l’appréhension d’une rechute
  • les exigences du poste de travail
  • le sentiment d'injustice organisationnelle
  • la relation difficile avec le supérieur immédiat.

Chez les personnes ayant un TMC, il y a deux dimensions prédictives significatives :

  • les exigences du poste de travail
  • les difficultés cognitives.

Valide et rapide

Somme toute, ORTESES est « un outil valide et d’administration brève » – 46 énoncés couvrant dix dimensions. Après avoir identifié les dimensions ou couples d’énoncés qui posent problème, l’intervenant peut « entamer une discussion avec son client et mettre en place l’intervention et les stratégies pertinentes ». On peut aussi s’en servir comme outil de suivi pour évaluer si certains obstacles disparaissent ou persistent dans l’environnement de travail ou dans la vie personnelle.

ORTESES est désormais accessible sur le site québécois Retrame. Cliquer ici, puis entrer le nom d’utilisateur reintegration et le mot de passe retrame. Vous verrez une liste de documents, dont le questionnaire ORTESES en versions « TMC » et « TMS ».

Plus d'infos sur senTRAL :
Un ‘trajet de réintégration’, cette fois pour stimuler la réinsertion professionnelle ! (Actualités)
Revenir au travail après une longue absence grâce au ‘trajet de réintégration’ (Actualités)

Publié 07-12-2016

  169